Aliments pouvant déclencher une crise de migraine

Date:

Partager sur

La migraine est une maladie neurologique qui se caractérise généralement par des épisodes de maux de tête accompagnés de nausées, d’étourdissements et d’une sensibilité à la lumière et au son. Malheureusement, il n’existe pas de remède pour cette affection, mais il est possible de réduire la fréquence des attaques en évitant certains déclencheurs personnels.

L’un des types de déclencheurs de migraine est lié à l’alimentation, et pas seulement aux aliments que vous consommez, mais aussi au moment où vous les consommez. Selon le Dr Noah Rosen, directeur du Headache Center de Northwell Health à New York, bien que l’alimentation seule ne soit généralement pas la cause des maux de tête liés à la migraine, elle peut jouer un rôle de déclencheur. Certains aliments ont été identifiés comme des déclencheurs potentiels, mais chaque individu peut réagir de manière différente à ces aliments.

Il est important de noter que ce qui déclenche vos migraines peut être très différent de ce qui déclenche celles de votre mère, par exemple. Bien que les membres d’une même famille partagent probablement une prédisposition génétique à la migraine, leurs déclencheurs peuvent différer. Selon le Dr Thomas Berk, neurologue et spécialiste des maux de tête, il existe une grande variabilité individuelle dans les déclencheurs de la migraine.

Cependant, il est généralement déconseillé de rester longtemps sans manger ni boire, car cela peut provoquer des maux de tête, en particulier chez certaines personnes qui sont plus sensibles à la migraine. Les professions qui nécessitent de rester longtemps sans accès à des toilettes, comme les enseignants, les infirmières, les ouvriers du bâtiment et les chauffeurs de camion, peuvent être davantage exposées à un risque accru de migraines en raison de la déshydratation.

Le Dr Rosen souligne également que le « cerveau migraineux » n’aime pas le changement, et que le fait d’éviter ou de sauter des repas peut être tout aussi important que le choix des aliments consommés.

Il peut être difficile d’identifier les déclencheurs alimentaires personnels de la migraine, qu’il s’agisse d’un aliment spécifique ou d’une catégorie d’aliments. Cependant, voici quelques suspects courants à surveiller :

– Les aliments riches en tyramine, tels que le fromage, les viandes fumées et les fruits de mer.
– Les aliments contenant des nitrates ou des nitrites, tels que les charcuteries et les aliments transformés.
– Les aliments contenant de l’aspartame, un édulcorant artificiel présent dans certains sodas et produits diététiques.
– Les aliments contenant de la caféine, tels que le café, le thé et le chocolat.
– Les aliments acides, comme les agrumes et les tomates.
– Les aliments fermentés, tels que les yaourts et les cornichons.

Il est important de noter que ces aliments ne sont pas nécessairement des déclencheurs pour tout le monde, et que chaque personne peut réagir différemment à ces aliments. Il est donc recommandé de tenir un journal alimentaire pour identifier les déclencheurs spécifiques à chaque individu.

En conclusion, bien qu’il n’existe pas de remède pour la migraine, il est possible de réduire la fréquence des attaques en évitant certains déclencheurs personnels, notamment alimentaires. Chaque individu peut réagir différemment aux aliments, il est donc important d’identifier les déclencheurs spécifiques à chacun. Un suivi régulier avec un professionnel de la santé spécialisé dans les maux de tête peut également être utile pour mieux comprendre et gérer la migraine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Est-il temps de passer à un exercice MS ?

En préparation d'une interview demandée pour une station de radio locale, j'ai effectué des recherches qui m'ont...

La névralgie du trijumeau est une véritable douleur au visage

Dans mes rêves les plus fous, je n'aurais jamais imaginé me réveiller un jour avec une douleur...

Le tériflunomide peut retarder l’apparition des symptômes de la SEP chez les personnes atteintes de RIS

Le syndrome radiologiquement isolé (RIS) est une condition dans laquelle une personne présente des anomalies et des...

Physiothérapie pour la maladie de Parkinson : qu’est-ce qui aide vraiment ?

La maladie de Parkinson (MP) est un trouble progressif qui affecte le système nerveux, agissant comme le...