Comment diagnostique-t-on la migraine ?

Date:

Partager sur

Votre médecin peut utiliser différents types de tests pour exclure d’autres maladies et confirmer un diagnostic de migraine en fonction de vos symptômes. Cependant, si vos symptômes correspondent aux critères de la migraine et ne présentent aucun signe d’alarme, ces tests ne seront probablement pas nécessaires.

Les analyses de sang peuvent être effectuées pour exclure d’autres maladies pouvant causer des maux de tête. Ces tests permettent d’évaluer différents paramètres sanguins et de vérifier s’il y a des anomalies qui pourraient indiquer une autre affection.

La tomodensitométrie (TDM) est une technique d’imagerie qui produit des images détaillées de votre cerveau. Bien que cela ne puisse pas diagnostiquer la migraine, la TDM peut aider à exclure d’autres affections pouvant causer des douleurs, telles que des tumeurs, des infections, des lésions cérébrales ou des saignements. Cependant, l’American Headache Society ne recommande pas l’utilisation de la TDM pour les maux de tête lorsque l’imagerie par résonance magnétique (IRM) est disponible, sauf en cas d’urgence.

L’IRM est une autre technique d’imagerie qui peut produire des images détaillées de votre cerveau et de vos vaisseaux sanguins. Cela permet à votre médecin de rechercher des anomalies structurelles ou des affections neurologiques telles que des tumeurs, des accidents vasculaires cérébraux, des saignements, des infections, etc., qui pourraient provoquer des symptômes similaires à ceux de la migraine.

L’électroencéphalographie (EEG) peut être utilisée pour détecter des crises épileptiques qui pourraient indiquer la présence d’un trouble épileptique en plus ou à la place de la migraine. Cela permet d’exclure d’autres causes possibles des symptômes.

Si votre médecin soupçonne une infection ou des lésions neurologiques, il peut vous recommander une ponction lombaire. Cette procédure consiste à prélever un échantillon de liquide céphalo-rachidien, qui entoure le cerveau et la moelle épinière, pour une analyse en laboratoire. Avant la ponction lombaire, votre peau sera stérilisée et une anesthésie locale sera administrée pour réduire toute douleur ou inconfort.

Il est important de noter que ces tests ne sont généralement pas nécessaires pour établir un diagnostic de migraine, sauf en présence de symptômes atypiques ou de signes d’alarme. Votre médecin évaluera vos symptômes et antécédents médicaux pour décider quels tests sont appropriés pour vous. Il est essentiel de communiquer clairement avec votre médecin et de lui poser toutes les questions que vous pourriez avoir concernant les tests et leur pertinence dans votre cas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Mégalérythème épidémique : tout savoir sur cette maladie infantile

Le mégalérythème épidémique, aussi appelé cinquième maladie ou érythème infectieux aigu, est une maladie virale contagieuse fréquente chez...

Quels sont les effets secondaires des médicaments contre l’insomnie ?

Les médicaments contre l'insomnie peuvent être une solution efficace pour améliorer la qualité du sommeil à court terme....

Comment s’endormir plus rapidement : guide complet

L'insomnie est un problème répandu qui affecte des millions de personnes à travers le monde. Elle se caractérise...

Le bien-être issu de la lecture : A ne pas sous-estimer

La lecture est une activité aux multiples bienfaits pour le bien-être. Elle est un véritable coffre à outils...