Comment je m’éloigne de la SEP

Date:

Partager sur

Depuis plus de vingt ans, j’ai été diagnostiqué avec la sclérose en plaques (SEP) et j’ai partagé mon expérience dans mes écrits. Comme beaucoup d’entre vous, j’ai vécu des symptômes pendant des années avant d’obtenir ce diagnostic. Au fil du temps, la maladie a affecté plusieurs aspects de ma vie physique et intellectuelle. Avec le temps et la progression de la maladie, j’ai réalisé que je devais trouver un moyen de ne pas la laisser dominer ma vie.

J’ai essayé de continuer ma routine habituelle malgré la SEP, mais j’ai réalisé que plus j’ignorais la maladie, plus mes difficultés devenaient importantes, ce qui entraînait des chutes, à la fois littérales et symboliques. J’ai donc décidé de prendre du recul par rapport à la SEP, de m’accorder des moments de repos en mettant de côté les pensées liées à la maladie.

Les promenades tranquilles sont devenues pour moi un moyen de m’éloigner de la maladie, même temporairement. Même si la SEP affecte grandement ma capacité à marcher, le simple fait de décider de marcher malgré la maladie me permet de prendre une pause et de défier mes limites.

Pendant ces promenades, je suis souvent inspiré pour écrire sur la vie avec la SEP. La présence de mon chien, Maggie, me permet de me concentrer sur autre chose que la maladie. Malgré la planification minutieuse requise pour ces sorties, je réussis à m’évader de la réalité de la maladie pendant un temps.

Je crois qu’il est essentiel pour tous ceux qui vivent avec la SEP de trouver des moments pour faire une pause, que ce soit en écoutant de la musique, en regardant un film, en passant du temps avec des amis ou en pratiquant une activité relaxante. Même si la SEP ne disparaît pas complètement, prendre du recul peut être bénéfique pour notre bien-être mental.

En fin de compte, je sais que la SEP sera toujours présente, mais je choisis de prendre régulièrement des pauses pour ne pas la laisser contrôler ma vie. J’encourage chacun à trouver des moyens de s’éloigner de la maladie, ne serait-ce que pour un court instant, pour préserver sa santé mentale.

Je vous souhaite à tous une bonne santé à vous et à vos proches.

Bien à vous,
Trévis

PS : Mon livre « Chef interrompu » est disponible sur Amazon. Vous pouvez me suivre sur ma page Facebook « La vie avec la SEP » pour en apprendre davantage sur la vie avec la sclérose en plaques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Sortir de sa zone de confort pour booster sa confiance en soi et son développement personnel

Nous avons tous tendance à rester dans notre zone de confort, ce qui est tout à fait normal....

Vers une alimentation équilibrée : Remplacez les aliments transformés

De nos jours, les aliments transformés envahissent nos rayons et nos assiettes. Pratiques et savoureux, ils semblent être...

Mégalérythème épidémique : tout savoir sur cette maladie infantile

Le mégalérythème épidémique, aussi appelé cinquième maladie ou érythème infectieux aigu, est une maladie virale contagieuse fréquente chez...

Quels sont les effets secondaires des médicaments contre l’insomnie ?

Les médicaments contre l'insomnie peuvent être une solution efficace pour améliorer la qualité du sommeil à court terme....