Conseils pour la prévention de la migraine et des maux de tête

Date:

Partager sur

Il existe aujourd’hui plus d’options de traitement que jamais pour les maux de tête et les migraines, mais il est souvent plus facile d’avoir mal à la tête que de s’en débarrasser. Lorsqu’un mal de tête survient, en particulier s’il s’agit d’une crise de migraine, vous pouvez être hors service pendant plusieurs heures, voire plusieurs jours. Cependant, il est possible de minimiser les maux de tête en identifiant et en gérant les déclencheurs. Bien que vous ne puissiez pas prévenir tous les maux de tête, il existe quelques changements simples que vous pouvez apporter pour en éviter au moins certains.

Il est utile de tenir un journal pour identifier vos déclencheurs personnels de migraines. Notez les médicaments que vous prenez, vos heures de sommeil, vos repas et collations, les odeurs qui vous dérangent, les activités physiques que vous entreprenez, les boissons que vous consommez et les aliments que vous mangez. Enregistrez également chaque mal de tête ou crise de migraine, ainsi que les symptômes associés. Après un certain temps, vous pourrez identifier des tendances et comprendre quels facteurs déclenchent vos maux de tête.

Lorsque vous sentez qu’une attaque de migraine commence, il est recommandé de prendre des médicaments aigus ou de secours dès que possible. Les médicaments en vente libre tels que le paracétamol, l’ibuprofène ou le naproxène peuvent soulager les symptômes des migraines légères à modérées. Les triptans, des médicaments sur ordonnance, sont souvent utilisés pour traiter les migraines modérées à sévères. Il existe également une nouvelle classe de médicaments appelés antagonistes des récepteurs CGRP, qui peuvent être utilisés pour traiter les migraines aiguës.

Si vous souffrez de migraines fréquentes, il peut être judicieux de prendre des médicaments préventifs. Certains médicaments empruntés à d’autres affections, comme les bêtabloquants ou les antidépresseurs, peuvent être utiles pour prévenir les migraines. Cependant, il existe également des médicaments spécialement conçus pour cibler et prévenir les migraines. Certains de ces médicaments sont administrés par injection mensuelle à domicile, tandis que d’autres sont pris sous forme de pilules.

Le sommeil joue également un rôle important dans la prévention des migraines. Il est recommandé de respecter un horaire de sommeil régulier en se couchant et en se levant à peu près à la même heure tous les jours. Il est préférable d’éviter les siestes excessives pendant la journée afin de favoriser un sommeil de meilleure qualité la nuit.

L’hydratation est un autre aspect important de la prévention des migraines. Il est recommandé de boire suffisamment d’eau tout au long de la journée et d’éviter de se retrouver déshydraté en fin de journée. Essayez de boire au moins un verre plein de liquide à chaque repas et d’en prendre un au réveil avant le petit-déjeuner.

Enfin, il est conseillé de surveiller sa consommation de caféine. Trop de caféine peut avoir un impact négatif sur l’hydratation et certaines personnes souffrant de migraines peuvent être sensibles à la caféine. Il est donc préférable de consommer une quantité régulière de caféine chaque jour, voire de l’éviter complètement si nécessaire.

En résumé, bien qu’il ne soit pas possible de prévenir tous les maux de tête, il est possible de minimiser leur fréquence et leur intensité en identifiant et en gérant les déclencheurs. Tenir un journal, prendre des médicaments aigus ou de secours, envisager des médicaments préventifs, respecter un horaire de sommeil régulier, rester hydraté et surveiller sa consommation de caféine sont autant de stratégies simples qui peuvent aider à prévenir les migraines. Il est également important de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic précis et des recommandations personnalisées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Est-il temps de passer à un exercice MS ?

En préparation d'une interview demandée pour une station de radio locale, j'ai effectué des recherches qui m'ont...

La névralgie du trijumeau est une véritable douleur au visage

Dans mes rêves les plus fous, je n'aurais jamais imaginé me réveiller un jour avec une douleur...

Le tériflunomide peut retarder l’apparition des symptômes de la SEP chez les personnes atteintes de RIS

Le syndrome radiologiquement isolé (RIS) est une condition dans laquelle une personne présente des anomalies et des...

Physiothérapie pour la maladie de Parkinson : qu’est-ce qui aide vraiment ?

La maladie de Parkinson (MP) est un trouble progressif qui affecte le système nerveux, agissant comme le...