Les spécialités médicales les plus prisées : état des lieux et tendances

Par : Matthieu Gallet

Date:

Partager sur

Le choix d’une spécialité médicale est une étape cruciale dans le parcours d’un futur médecin. Chaque année, les Épreuves Classantes Nationales (ECN) révèlent les préférences des étudiants en médecine et mettent en lumière les disciplines les plus convoitées. Cet article dresse un panorama des spécialités médicales les plus demandées, analyse les facteurs qui influencent ces choix et explore les perspectives d’avenir dans le domaine médical.

Le classement des spécialités les plus prisées

Cette infographie présente la répartition des affectations des médecins en France selon différentes spécialités médicales. Les données incluent le rang du premier et du dernier affecté ainsi que le nombre de postes disponibles.

Classement des spécialités de médecine les plus prisées
Classement des spécialités de médecine les plus prisées

* Le rang du premier affecté correspond à la position du candidat le mieux classé qui a été affecté à un poste tandis que le rang du dernier affecté correspond à la position du candidat le moins bien classé qui a été affecté à un poste dans cette spécialité.

Chirurgie plastique : la reine incontestée

La chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique demeure, année après année, la spécialité la plus convoitée par les futurs internes. Cette discipline alliant technicité et créativité attire de nombreux candidats, malgré un nombre de places extrêmement limité. En 2023, seules 28 places étaient disponibles pour environ 9 500 internes potentiels. Cette rareté explique pourquoi les places sont systématiquement pourvues par les étudiants les mieux classés aux ECN.

Dermatologie et vénérologie : l’attrait de la peau

Juste derrière la chirurgie plastique, la dermatologie et vénérologie occupe une place de choix dans les préférences des étudiants. Cette spécialité, qui traite des affections de la peau, des muqueuses et des phanères, séduit par sa diversité et son équilibre entre aspects médicaux et esthétiques. Les deux tiers des places disponibles sont généralement pourvues par les 1 000 premiers classés aux ECN.

Ophtalmologie : les yeux dans les yeux

L’ophtalmologie complète le podium des spécialités les plus demandées. Cette discipline, qui se consacre aux pathologies de l’œil et de la vision, attire particulièrement les étudiants les mieux classés. En 2023, elle était même la spécialité la plus choisie parmi les 100 premiers lauréats des ECN.

Autres spécialités très prisées

D’autres disciplines médicales font également l’objet d’une forte demande, notamment :

  • La chirurgie maxillo-faciale
  • L’anesthésie-réanimation
  • Les maladies infectieuses et tropicales
  • La médecine interne et immunologie clinique
  • La médecine cardiovasculaire

Les facteurs influençant le choix des spécialités

Plusieurs éléments entrent en jeu dans la popularité d’une spécialité médicale :

Prestige et reconnaissance sociale

Certaines spécialités, comme la chirurgie plastique ou l’ophtalmologie, bénéficient d’une image prestigieuse et d’une forte reconnaissance sociale. Ce facteur peut influencer le choix des étudiants en quête de statut et de reconnaissance professionnelle.

Équilibre entre vie professionnelle et personnelle

Les spécialités offrant un meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle gagnent en popularité. C’est notamment le cas de la dermatologie, qui permet généralement des horaires plus réguliers que certaines disciplines chirurgicales.

Perspectives de carrière et rémunération

Les opportunités de carrière et le potentiel de rémunération jouent un rôle important dans le choix d’une spécialité. Les disciplines offrant des possibilités d’exercice libéral ou mixte sont souvent privilégiées.

Innovation et technologie

Les spécialités à la pointe de l’innovation médicale et technologique, comme l’ophtalmologie ou la chirurgie plastique, attirent les étudiants passionnés par les avancées scientifiques.

Les spécialités en perte de vitesse

Tandis que certaines disciplines font l’objet d’une forte demande, d’autres peinent à attirer les futurs médecins :

La médecine générale en difficulté

Malgré son importance cruciale dans le système de santé, la médecine générale peine à séduire les nouveaux internes. La mise en place d’une quatrième année d’internat n’a pas encouragé les vocations, et plusieurs places restent vacantes chaque année.

Les spécialités en manque d’effectifs

D’autres disciplines font face à un manque de candidats :

  • La santé publique
  • La médecine et santé du travail
  • La biologie médicale
  • La gériatrie
  • La psychiatrie

Ces spécialités, pourtant essentielles, souffrent d’un déficit d’image ou de conditions d’exercice perçues comme moins attractives.

Les enjeux pour l’avenir de la médecine

Face à ces disparités dans l’attractivité des spécialités, plusieurs défis se posent pour l’avenir de la médecine en France :

Répondre aux besoins de santé publique

Il est crucial de trouver un équilibre entre les aspirations des étudiants et les besoins réels en termes de santé publique. Des efforts doivent être faits pour revaloriser certaines spécialités essentielles mais moins prisées, comme la médecine générale ou la gériatrie.

Adapter la formation médicale

La réforme des études de médecine, avec le remplacement des ECN par les Épreuves Dématérialisées Nationales (EDN) et les Examens Cliniques Objectifs Structurés (ECOS), vise à mieux évaluer les compétences des futurs médecins. Cette évolution pourrait influencer les choix de spécialités à l’avenir.

Promouvoir la diversité des parcours

Encourager la diversité des parcours professionnels en médecine, en valorisant toutes les spécialités, permettrait de mieux répondre aux besoins de santé de la population.

Améliorer les conditions d’exercice

Pour attirer davantage de candidats vers les spécialités en difficulté, il est nécessaire d’améliorer les conditions d’exercice et de revaloriser ces disciplines, tant sur le plan financier que sur celui de la reconnaissance professionnelle.

Le paysage des spécialités médicales les plus demandées reflète à la fois les aspirations des futurs médecins et les défis auxquels fait face le système de santé français. Si certaines disciplines comme la chirurgie plastique ou l’ophtalmologie continuent d’attirer les meilleurs étudiants, d’autres spécialités tout aussi cruciales peinent à recruter. L’enjeu pour les années à venir sera de trouver un équilibre entre les préférences individuelles et les besoins collectifs en matière de santé publique. Cela passera nécessairement par une revalorisation des spécialités moins prisées et une adaptation continue de la formation médicale aux réalités du terrain. Ainsi, le futur de la médecine en France dépendra de la capacité à concilier l’attractivité des différentes spécialités avec les exigences d’un système de santé efficace et équitable pour tous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Sur le même thème

[categoryposts]

Articles relatifs

Les enjeux éthiques de la robotique dans le domaine médical

L'intégration croissante de la robotique dans le domaine médical révolutionne les soins de santé, offrant des possibilités sans...

Comment choisir un bol tibétain : Le guide complet pour trouver l’instrument parfait

Les bols tibétains, également connus sous le nom de bols chantants, sont devenus des outils populaires pour la...

La sonothérapie : une symphonie pour votre bien-être !

Vous êtes-vous déjà demandé si les sons pouvaient avoir un impact sur votre santé ? Eh bien, accrochez-vous...

Les bols tibétains sont-ils dangereux ?

Les bols chantants tibétains sont devenus très populaires ces dernières années pour leurs supposés bienfaits sur la relaxation...