Bouche qui tremble, langue qui claque : La face cachée des antipsychotiques

Date:

Partager sur

La dyskinésie tardive (DT) est un trouble du mouvement affectant les muscles buccaux et faciaux, souvent associé à la prise prolongée de médicaments antipsychotiques, plus précisément les neuroleptiques. Elle se caractérise par des mouvements involontaires et répétitifs, pouvant impacter la qualité de vie des patients.

Symptômes variés et évolution progressive :

Les manifestations de la DT peuvent être subtiles au début, se manifestant par de simples grimaces ou mouvements de la langue. Au fil du temps, les symptômes peuvent s’aggraver et inclure  :

  • Mouvements buccaux : Mâchonnement incessant, claquement de langue, mouvements de succion, protrusion de la langue, etc.
  • Clignements des yeux : Clignements excessifs et involontaires, pouvant causer une irritation et une sécheresse oculaire.
  • Mouvements de la tête et du cou : Spasmes musculaires provoquant des torsions involontaires, des inclinaisons latérales ou des mouvements de rotation.
  • Autres symptômes : Sensations de brûlure dans la bouche, dystonie tardive chez les jeunes patients (spasmes musculaires provoquant des postures anormales), troubles de la parole et de la déglutition.

Importance d’une vigilance accrue et d’une consultation médicale :

La détection précoce de la DT est essentielle pour une meilleure prise en charge. Il est crucial de consulter un médecin si vous remarquez l’un des signes suivants, même s’ils semblent minimes  :

  • Mouvements involontaires de la bouche, des yeux, de la tête ou du cou.
  • Sensation d’agitation ou besoin constant de bouger les lèvres, la mâchoire ou la langue.
  • Difficultés à parler, à mâcher ou à avaler.
  • Changements dans l’expression faciale ou la posture.

Diagnostic précis et plan de traitement individualisé :

Le diagnostic de la DT repose sur un examen clinique approfondi réalisé par un médecin. L’échelle AIMS (Abnormal Involuntary Movement Scale) est un outil standardisé utilisé pour évaluer la gravité des symptômes. Des examens complémentaires peuvent être nécessaires pour exclure d’autres pathologies aux symptômes similaires.

Le traitement de la DT vise à réduire les symptômes et améliorer la qualité de vie du patient. Il n’existe pas de remède curatif, mais plusieurs options thérapeutiques peuvent être envisagées  :

  • Réduction progressive de la dose du médicament antipsychotique responsable, sous la supervision d’un médecin.
  • Substitution par un autre antipsychotique moins susceptible de causer la DT.
  • Traitements symptomatiques pour soulager les mouvements involontaires, tels que la tétrabénazine, le valproate ou la clozapine.
  • Thérapies complémentaires comme la kinésithérapie pour améliorer la coordination et la motricité, ou l’orthophonie pour les troubles de la parole.

Prévention et suivi régulier :

La meilleure façon de prévenir la DT est d’utiliser les médicaments antipsychotiques à la dose la plus faible possible et pendant la durée la plus courte nécessaire. Un suivi médical régulier est crucial pour surveiller l’apparition de symptômes et ajuster le traitement si nécessaire.

Collaboration entre patients et professionnels de santé :

La communication ouverte et transparente entre patients et médecins est essentielle pour une meilleure gestion de la DT. Les patients doivent informer leur médecin de tout nouveau symptôme ou effet secondaire ressenti pendant le traitement par antipsychotiques.

La dyskinésie tardive est un trouble sérieux, mais il existe des moyens de la diagnostiquer, de la traiter et de la prévenir. En sensibilisant à ce problème et en encourageant une collaboration étroite entre patients et professionnels de santé, nous pouvons améliorer la prise en charge de la DT et améliorer la qualité de vie des personnes touchées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bols chantants tibétains : Pourquoi faut il autant du bien ?

Vous cherchez un moyen original de vous détendre, de méditer et de faire vibrer votre âme ? Ne...

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...