Contrôler le Diabète par l’Alimentation : Les Équivalences Glucidiques

Date:

Partager sur

Pour ceux qui luttent contre le diabète de type 2, la diététique devient une routine quotidienne. Cependant, cela n’implique pas de renoncer au plaisir de manger, mais plutôt de le faire de manière équilibrée, sans excès.

Données chiffrées sur le diabète de type 2

Le diabète de type 2, une forme courante de diabète, est une condition où le corps résiste à l’insuline ou ne produit pas suffisamment cette hormone. En France, sa prévalence a considérablement augmenté. En 2012, le diabète traité pharmacologiquement touchait environ 4,6 % de la population, estimée à plus de 3,5 millions de personnes. En 2020, cette prévalence a grimpé à 5,3 %. Cette tendance à la hausse est constatée depuis les premières évaluations effectuées par l’Assurance maladie en 2000.

Cette maladie affecte davantage les personnes âgées. Parmi les personnes âgées de 70 à 85 ans, environ un homme sur cinq et une femme sur sept sont traités pharmacologiquement pour le diabète. Un pic de prévalence est observé entre 70 et 85 ans chez les hommes, touchant un homme sur cinq, et entre 75 et 85 ans chez les femmes, touchant une femme sur sept.

La répartition géographique de la prévalence du diabète traité varie en France. Les départements d’Outre-mer affichent une prévalence près de deux fois supérieure à la moyenne nationale. Certaines régions métropolitaines, notamment le Nord, le Nord-est, et certains départements d’Île-de-France, montrent une prévalence plus élevée. En revanche, la Bretagne présente une prévalence moindre.

Cette maladie chronique qui résulte d’une insuffisance ou d’une résistance à l’insuline. Cela induit une hyperglycémie, affectant divers organes du corps et pouvant entraîner des complications sérieuses.

Pour contrôler le diabète, une alimentation équilibrée et des ajustements de mode de vie sont essentiels. En plus de ces mesures, la gestion des équivalences glucidiques dans l’alimentation et la surveillance des apports en matières grasses sont des points clés pour maintenir un contrôle adéquat de la glycémie.

Équivalences Glucidiques : Un Guide Pratique

Pour les personnes traitées par insuline, comprendre les équivalences glucidiques est crucial. Cela implique de choisir une référence en apport de glucides, habituellement autour de 15 ou 20 g, puis de sélectionner divers aliments. En évaluant leur teneur en glucides, on calcule la quantité, en grammes, correspondant à cet apport de référence.

Voici un tableau représentant la quantité d’aliments et leur équivalent en glucides pour atteindre environ 20 g (4 sucres) :

Aliments Salés Équivalent en Glucides
1 à 2 pommes de terre 20 g
4 cuillères à soupe de riz ou lentilles cuites 20 g
4 cuillères à soupe de pâtes, semoule ou haricots secs cuits 20 g
2 à 3 cuillères à soupe de purée 20 g
Environ 12 frites 20 g
1 petite part de raviolis, cannelloni, lasagnes 20 g
1 quiche individuelle 20 g
1 pizza individuelle ou 1/4 de pizza 20 g
1/2 croque-monsieur 20 g
100g de salade de taboulé 20 g
Aliments Sucrés Équivalent en Glucides
1 éclair 20 g
1/2 tartelette 20 g
1/2 part de gâteau 20 g
1 gaufre sans sucre 20 g
2 crêpes fines sans sucre ou 1 crêpe sucrée 20 g
1 petite tranche de cake ou quatre-quarts 20 g
Fruits Équivalent en Glucides
250 g de fraises ou framboises 20 g
1 pamplemousse ou 1 orange 20 g
1 pomme ou une poire 20 g
2 kiwis 20 g
3 mandarines 20 g
1 petit melon 20 g
1/4 ananas 20 g
1/2 mangue 20 g
3 abricots frais ou secs 20 g
1 petite banane 20 g
1 grappe de raisins (environ 10 grains) 20 g
4 pruneaux 20 g
1 petite poignée de cerises 20 g

 

Ce tableau permet d’estimer la quantité d’aliments nécessaires pour obtenir une quantité spécifique de glucides, ce qui est crucial pour les personnes souffrant de diabète et devant contrôler leur apport en glucides.

Chaque aliment a une valeur propre, regroupée dans une table d’équivalences glucidiques. Cela permet au patient diabétique de composer son repas tout en respectant ses besoins glucidiques, et par conséquent, le dosage approprié d’insuline pour gérer sa glycémie.

Équilibrer les Graisses pour Mieux Contrôler

Cuisiner équilibré en famille
Cuisiner équilibré en famille

Si la perte de poids est un objectif, le focus ne doit pas uniquement être sur les glucides, mais également sur les graisses, les lipides. Alors qu’un gramme de glucides alimentaires apporte 4 kcal (kilocalories), un gramme de graisse en apporte 9, soit plus du double. Considérant une dépense énergétique quotidienne moyenne d’environ 2 000 kcal, chaque ajustement compte.

Par exemple, sauter le morceau de sucre dans son café le matin représente une économie d’énergie de 20 kcal (environ 5 g de sucre), soit 1 % de la dépense énergétique quotidienne. Ainsi, l’accent ne devrait pas uniquement reposer sur les féculents, mais également sur la gestion des graisses.

Un Mode de Vie pour Gérer le Diabète

La bonne nouvelle réside dans le fait que le changement de mode de vie peut améliorer le contrôle du diabète de type 2 et potentiellement réduire voire éviter les injections d’insuline. Bien que le diabète de type 1 requière des injections d’insuline à vie, un mode de vie sain peut améliorer le contrôle de la maladie et atténuer ses complications.

Conseils pour une Gestion Quotidienne

  • Exercice régulier: Minimum 30 minutes, au moins 5 fois par semaine.
  • Repas réguliers: Éspacer les repas de 4 à 6 heures maximum.
  • Assiette équilibrée: Trois repas équilibrés par jour en suivant ce modèle.
  • Fibres alimentaires: Favoriser les aliments riches en fibres pour stabiliser la glycémie.
  • Limitez l’alcool: Si consommé, avec les repas et non seul.
  • Réduire le sucre: Optez pour de petites quantités de sucreries.
  • Eau en priorité: Choisissez l’eau plutôt que les boissons sucrées.
  • Substituts de sucre: Avec modération pour éviter les désagréments digestifs.

Consulter un nutritionniste pour élaborer un plan alimentaire adapté est recommandé pour ceux atteints de diabète ou de prédiabète. Cela permet de mieux gérer la maladie et la glycémie en harmonie avec ses besoins et son mode de vie.

En conclusion, le diabète peut être géré de manière plus efficace en adoptant des changements de mode de vie, notamment une alimentation équilibrée, une activité physique régulière et une vigilance face aux habitudes alimentaires néfastes.

Sources : 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...

Quelles maladies un chien peut il transmettre à l’homme ?

Nos amis à quatre pattes peuvent nous apporter beaucoup de joie et d'affection, mais il est important de...