Fatigué par la SEP ? C’est peut-être une dépression

Date:

Partager sur

La fatigue est l’un des symptômes les plus courants de la sclérose en plaques (SEP). De nombreux patients atteints de cette maladie connaissent bien cette sensation de fatigue profonde, qui peut être difficile à gérer au quotidien. Mais qu’est-ce qui cause réellement cette fatigue et comment peut-on la soulager ?

Une nouvelle étude s’est penchée sur les aspects non physiques de la fatigue liée à la SEP. Les chercheurs ont cherché à déterminer si des problèmes cognitifs pouvaient être à l’origine de cette fatigue. En effet, l’enrichissement intellectuel et la réserve cérébrale des patients atteints de SEP peuvent influencer leur expérience des symptômes cognitifs et moteurs. Les chercheurs ont donc voulu savoir si ces facteurs pouvaient également contribuer à la fatigue.

L’étude a porté sur 48 patients atteints de SEP, qui ont été évalués au début de l’étude, puis à nouveau après un an. Les participants ont subi des examens cliniques et des IRM, et ont été évalués à l’aide de l’échelle d’impact de fatigue modifiée. Les chercheurs ont ainsi pu mesurer les niveaux de fatigue physique et cognitive liés à la SEP.

Après analyse des données, les chercheurs ont conclu que l’enrichissement intellectuel et la réserve cérébrale avaient peu ou pas d’influence sur la fatigue cognitive des patients. En revanche, ils ont découvert que la dépression était fortement associée à la fatigue physique et cognitive. Les symptômes dépressifs étaient la seule caractéristique qui différait entre les patients fatigués et non fatigués, et étaient significativement liés à la fatigue globale.

Ces résultats soulignent l’importance de prendre en compte les aspects non physiques de la SEP dans la gestion de la fatigue. Il est donc essentiel d’aborder la question de la dépression avec les patients et les professionnels de santé. Cette dimension souvent sous-estimée de la SEP peut avoir un impact important sur la qualité de vie des patients.

Il est également intéressant de noter que la fatigue liée à la SEP peut être comparée à la sensation de rester sur un bateau toute la journée. Les patients doivent constamment compenser un mauvais équilibre, une faiblesse musculaire, une vision double et d’autres symptômes qui les épuisent. Cette lutte constante pour rester debout peut être épuisante physiquement et émotionnellement.

Il est donc important de trouver des stratégies pour gérer cette fatigue au quotidien. Certaines personnes trouvent que l’augmentation de la consommation de caféine et de sucre peut les aider à traverser les épisodes de fatigue. D’autres optent pour des techniques de relaxation, comme la méditation ou le yoga, pour soulager les symptômes.

En conclusion, la fatigue est un symptôme courant de la SEP qui peut avoir des conséquences importantes sur la vie quotidienne des patients. Cette fatigue peut être causée par des facteurs non physiques tels que la dépression. Il est essentiel de prendre en compte ces aspects dans la gestion de la maladie et de trouver des stratégies adaptées pour soulager la fatigue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici