Les adultes atteints de TDAH ont un risque accru de démence

Date:

Partager sur

Une nouvelle étude observationnelle de grande envergure révèle que les adultes atteints de trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) ont un risque presque trois fois plus élevé de développer une démence que les adultes sans TDAH. Le TDAH est l’un des troubles neurodéveloppementaux les plus courants chez les enfants, touchant également environ 4,4% des adultes aux États-Unis. Cependant, le risque de démence chez les adultes atteints de TDAH pourrait être réduit en prenant des médicaments courants contre le TDAH tels que le Ritalin, le Concerta et l’Adderall.

Selon Michal Schnaider Beeri, directeur du centre de recherche sur la maladie d’Alzheimer Herbert et Jacqueline Krieger Klein au Rutgers Brain Health Institute, le TDAH est une maladie chronique omniprésente qui pourrait entraîner une faible résilience cérébrale et cognitive à un âge avancé, augmentant ainsi le risque de démence. Par conséquent, il est important que les adultes atteints de TDAH informent leur médecin de leur état et soient attentifs aux changements cognitifs afin de garantir une évaluation approfondie et une intervention si nécessaire.

Les résultats de l’étude sont basés sur plus de 100 000 adultes en Israël, âgés de 51 à 70 ans, suivis pendant 17 ans. Pendant cette période, 730 participants ont reçu un diagnostic de TDAH chez l’adulte et 7 726 ont reçu un diagnostic de démence. Les chercheurs ont constaté que le TDAH était associé à un risque 2,77 fois plus élevé de démence, notamment de la maladie d’Alzheimer.

Cependant, l’analyse a révélé que les médicaments psychostimulants utilisés pour traiter le TDAH n’augmentaient pas le risque de démence chez les adultes atteints de TDAH. Les chercheurs suggèrent que ces médicaments pourraient même réduire le risque de démence, car ils ont été démontrés pour modifier la trajectoire des troubles cognitifs. Cependant, une étude clinique supplémentaire est nécessaire pour explorer davantage cette relation.

Il est important de noter que le traitement du TDAH ne se limite pas aux médicaments. Des interventions non médicamenteuses telles que la psychothérapie peuvent également être efficaces. Il est donc conseillé aux patients de consulter leur médecin pour obtenir un diagnostic précis et discuter des meilleures options de traitement.

En conclusion, cette étude met en évidence l’association entre le TDAH et le risque de démence chez les adultes. Cependant, il est important de noter qu’une association ne signifie pas nécessairement une relation de cause à effet. De plus, les médicaments utilisés pour traiter le TDAH pourraient potentiellement réduire le risque de démence, mais des études supplémentaires sont nécessaires pour confirmer cette hypothèse. Il est essentiel que les adultes atteints de TDAH soient proactifs et informent leur médecin de tout changement cognitif afin de recevoir un traitement approprié.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Sortir de sa zone de confort pour booster sa confiance en soi et son développement personnel

Nous avons tous tendance à rester dans notre zone de confort, ce qui est tout à fait normal....

Vers une alimentation équilibrée : Remplacez les aliments transformés

De nos jours, les aliments transformés envahissent nos rayons et nos assiettes. Pratiques et savoureux, ils semblent être...

Mégalérythème épidémique : tout savoir sur cette maladie infantile

Le mégalérythème épidémique, aussi appelé cinquième maladie ou érythème infectieux aigu, est une maladie virale contagieuse fréquente chez...

Quels sont les effets secondaires des médicaments contre l’insomnie ?

Les médicaments contre l'insomnie peuvent être une solution efficace pour améliorer la qualité du sommeil à court terme....