Quelle est la différence entre la positivité corporelle et la neutralité corporelle ?

Date:

Partager sur

La positivité corporelle est un terme largement utilisé par les influenceurs lifestyle ces dernières années. Cependant, l’origine du mouvement de positivité corporelle est bien antérieure aux médias sociaux et sa mission initiale était très différente de certains des messages que l’on voit aujourd’hui.

Aujourd’hui, le hashtag de positivité corporelle accompagne souvent les photos de femmes relativement minces qui parlent d’apprendre à aimer leurs « défauts ». Ce n’est pas exactement ce que les fondateurs du mouvement de positivité corporelle avaient en tête. L’idée d’aimer son corps ou même de l’accepter peut sembler complètement hors de portée pour beaucoup. C’est là que la neutralité corporelle intervient, un concept beaucoup plus récent.

Au lieu de chercher à aimer totalement son corps, le but de la neutralité corporelle est de vivre sa vie sans avoir de sentiments forts (bons ou mauvais) à propos de son apparence. Les deux approches, la positivité corporelle et la neutralité corporelle, visent toutes deux à promouvoir une image corporelle saine, définie par l’American Psychological Association (APA) comme l’image mentale que l’on se fait de son corps dans son ensemble, y compris ses caractéristiques physiques et ses attitudes envers celles-ci.

C’est important car l’image corporelle a un impact significatif sur notre santé physique et mentale. Une étude publiée en septembre 2016 dans PLoS ONE a découvert qu’une meilleure image corporelle était associée à une meilleure qualité de vie globale pour les adultes et les adolescents. Une étude publiée en mars 2015 dans la revue Body Image a découvert que les adultes ayant une image corporelle positive avaient généralement une meilleure estime de soi et moins de dépression que ceux ayant une image corporelle négative, et étaient moins susceptibles d’adopter des comportements alimentaires malsains.

Si vous vous intéressez à la positivité corporelle et à la neutralité corporelle, ou si vous vous demandez laquelle vous convient le mieux, voici plus d’informations sur chaque concept et leurs différences.

La positivité corporelle est un mouvement qui croit que tout le monde mérite d’avoir une image corporelle positive. Cependant, ses racines sont plus politiques. Le mouvement de positivité corporelle remonte à 1969 et à la création de la National Association to Advance Fat Acceptance (NAAFA), maintenant appelée National Association to Advance Fat Acceptance. Cette organisation a été créée en réponse à la discrimination subie par les personnes en surpoids, dans le but de rendre le monde plus accessible et plus accepté pour les personnes en surpoids.

La positivité corporelle est souvent associée à l’idée d’accepter son corps tel qu’il est, quel que soit son poids ou sa forme. Cependant, il est important de se rappeler que la positivité corporelle consiste à accepter tous les corps, pas seulement le sien.

La neutralité corporelle, quant à elle, consiste à vivre sa vie sans avoir de sentiments forts à propos de son corps et de son apparence. Elle affirme que notre apparence n’a rien à voir avec notre valeur en tant qu’être humain et que nous sommes plus que notre corps. Elle nous encourage à nous concentrer sur des choses qui renforcent notre estime de soi, comme être un ami solidaire, redonner au suivant, trouver notre but et acquérir de nouvelles compétences.

La principale différence entre la positivité corporelle et la neutralité corporelle réside dans l’accent mis sur l’apparence. La positivité corporelle dit que vous êtes belle, peu importe à quoi ressemble votre corps, tandis que la neutralité corporelle dit que votre apparence n’a pas d’importance pour votre valeur et votre satisfaction dans la vie.

La meilleure approche dépend de vos préférences personnelles. La positivité corporelle est une approche saine si vous pensez pouvoir apprendre à aimer votre corps. Elle peut également être une déclaration politique pour les personnes dont le corps est marginalisé par la société. La neutralité corporelle peut être une approche saine si vous ne vous sentez pas en sécurité ou si vous ne pensez pas pouvoir vous concentrer sur votre apparence, en raison de votre histoire en matière d’image corporelle ou des messages que vous recevez de la société.

Il est important de se rappeler que l’amélioration de votre image corporelle ne peut pas changer le fait que les personnes ayant un corps plus grand sont constamment confrontées à une stigmatisation liée au poids provenant de sources externes. Il est donc essentiel de promouvoir la diversité corporelle et de lutter contre la discrimination liée au poids.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Comment je m’éloigne de la SEP

Depuis plus de vingt ans, j'ai été diagnostiqué avec la sclérose en plaques (SEP) et j'ai partagé...

https://www.everydayhealth.com/columns/trevis-gleason-life-with-multiple-sclerosis/finding-balance-in-a-post-pandemic-world/

Trouver l'équilibre dans un monde post-pandémique Dans un monde post-pandémique, il est crucial de trouver un équilibre pour...

https://www.everydayhealth.com/outside-in/how-multiple-sclerosis-affects-the-body/

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie auto-immune qui affecte le système nerveux central, comprenant le...

Troubles du sommeil : ces signes qui pourraient indiquer une maladie grave

Le sommeil est un élément essentiel à notre santé et à notre bien-être. Il nous permet de recharger...