Quelles sont les dernières tendances en matière de traitement de la sclérose en plaques ?

Date:

Partager sur

En 1993, l’interféron bêta-1b est devenu le premier médicament approuvé pour le traitement de la sclérose en plaques (SEP). Cette même année, Nancy Davis a fondé la Course pour effacer la SEP, une organisation dédiée au financement de recherches avancées, agressives et prometteuses dans le domaine de la SEP. À ce jour, l’organisation a collecté plus de 50 millions de dollars pour la recherche sur la sclérose en plaques.

Le 3 juin 2023, l’organisation a réuni les meilleurs chercheurs en SEP des États-Unis pour son Forum et exposition MS à Los Angeles afin de discuter des dernières avancées en matière de traitements. Voici quelques faits saillants de l’événement.

Les thérapies modificatrices de la SEP (DMT) ont transformé le traitement de la maladie, mais il reste encore beaucoup de travail à faire. Le Dr Emmanuelle Waubant, professeur de neurologie et chercheur en SEP à l’Université de Californie à San Francisco, a souligné lors de sa présentation la « transformation remarquable » du paysage thérapeutique, avec plus de 25 médicaments maintenant disponibles pour traiter la progression de la maladie. Il existe différentes classes ou familles de DMT, certaines offrant plusieurs options, tandis que d’autres ont des options limitées. De nombreuses entreprises travaillent à améliorer la tolérance de ces médicaments et à mettre de nouveaux agents sur le marché.

Les DMT sont actuellement prescrits pour prévenir les poussées, arrêter la formation de nouvelles cicatrices et ralentir ou empêcher la progression du handicap. Cependant, le défi consiste à trouver des médicaments capables de prévenir réellement le handicap une fois qu’il commence à progresser insidieusement. C’est un domaine de recherche très vaste à l’heure actuelle.

Plusieurs traitements potentiels de la SEP sont à l’horizon. Les inhibiteurs de la BTK et les inhibiteurs du ligand CD40 sont parmi les candidats les plus prometteurs en cours de développement. Ils sont testés dans la SEP récurrente et progressive pour déterminer leur efficacité. L’acide aminé N-acétylcystéine est également étudié dans le cadre d’un essai financé par le département américain de la Défense.

Des médicaments ciblant spécifiquement le virus d’Epstein-Barr (EBV) sont également à l’étude, avec au moins un essai déjà en cours. De plus, des recherches sont en cours pour développer un spray nasal contre la SEP. Ce spray nasal contient un anticorps monoclonal qui a été testé avec succès chez six patients atteints de SEP. Des essais en double aveugle sont en préparation.

Dans la recherche de nouveaux traitements pour la SEP, les scientifiques se penchent également sur la réparation de la myéline, qui est endommagée dans la maladie. Des médicaments sont en développement pour faciliter cette réparation. De nouvelles cibles dans le cerveau sont également étudiées pour favoriser cette réparation, notamment les cellules gliales, qui peuvent agir comme des cellules immunitaires dans le cerveau. Des technologies telles que l’ARNseq unicellulaire permettent aux scientifiques d’identifier ces cibles et de développer des médicaments pour les tester.

En ce qui concerne la SEP et le vieillissement, les chercheurs ont découvert que la transition de la SEP cyclique à la SEP secondairement progressive est principalement influencée par le vieillissement plutôt que par la durée de la maladie. Cette transition est due à la « sénescence immunitaire », le déclin progressif de la fonction du système immunitaire lié à l’âge. Des pistes d’intervention potentielles, telles que l’examen du rôle des hormones, sont étudiées pour mieux comprendre et traiter cette phase de la maladie.

En conclusion, de nombreuses avancées prometteuses ont été présentées lors du Forum et exposition MS à Los Angeles. Les recherches en cours sur les DMT, les traitements potentiels de la SEP, la réparation de la myéline et la transition vers la SEP secondairement progressive offrent de l’espoir aux personnes atteintes de cette maladie. Le financement de l’organisation Course pour effacer la SEP est essentiel pour soutenir ces recherches et trouver un remède à cette maladie débilitante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Est-il temps de passer à un exercice MS ?

En préparation d'une interview demandée pour une station de radio locale, j'ai effectué des recherches qui m'ont...

La névralgie du trijumeau est une véritable douleur au visage

Dans mes rêves les plus fous, je n'aurais jamais imaginé me réveiller un jour avec une douleur...

Le tériflunomide peut retarder l’apparition des symptômes de la SEP chez les personnes atteintes de RIS

Le syndrome radiologiquement isolé (RIS) est une condition dans laquelle une personne présente des anomalies et des...

Physiothérapie pour la maladie de Parkinson : qu’est-ce qui aide vraiment ?

La maladie de Parkinson (MP) est un trouble progressif qui affecte le système nerveux, agissant comme le...