4 problèmes de santé mentale associés

Date:

Partager sur

Le trouble lié à l’usage de substances est caractérisé par une utilisation abusive et persistante de drogues ou d’alcool, entraînant des problèmes de santé importants et une altération de la capacité de fonctionner normalement. Les symptômes de ce trouble incluent des comportements à risque sous l’influence de substances, une sensation de besoin quotidien ou répété de consommer de l’alcool ou des drogues, des relations tendues avec les autres, une tolérance croissante, des difficultés à arrêter la consommation, des efforts considérables pour se procurer des substances, etc.

Selon une étude publiée en 2016 par la Substance Abuse and Mental Health Services Administration, il est estimé que 30 à 50% des personnes atteintes de trouble bipolaire développeront un trouble lié à l’usage de substances à un moment donné de leur vie. Plusieurs raisons expliquent cette cooccurrence fréquente. Certains individus utilisent des substances pour « s’auto-médicamenter » leurs symptômes bipolaires, ce qui peut évoluer vers un trouble de consommation. D’autres commencent à consommer des substances lorsqu’ils sont déprimés ou maniaques, ce qui peut déclencher un trouble lié à l’usage de substances. La génétique peut également jouer un rôle dans cette association.

Le trouble de la personnalité limite (TPL) est un trouble de santé mentale caractérisé par des difficultés à réguler les émotions, une faible estime de soi et une grande préoccupation concernant le regard et le traitement des autres. Environ 20% des personnes atteintes de trouble bipolaire souffrent également de trouble borderline, et vice versa. Cependant, il peut y avoir des erreurs de diagnostic, avec jusqu’à 40% des personnes atteintes de trouble borderline ayant initialement reçu un diagnostic erroné de trouble bipolaire de type 2. Les symptômes des deux troubles se chevauchent souvent, ce qui rend la distinction difficile.

Le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) est un trouble neurodéveloppemental caractérisé par des comportements inattentifs, hyperactifs ou impulsifs. Jusqu’à 10 à 20% des personnes atteintes de trouble bipolaire ont également un TDAH, et les jeunes atteints de TDAH ont un risque accru de développer un trouble bipolaire à l’âge adulte. Bien que le trouble bipolaire affecte principalement l’humeur et le TDAH affecte principalement l’attention et le comportement, ils peuvent partager certains symptômes tels que l’irritabilité et l’impulsivité, rendant ainsi difficile la distinction entre les deux.

Il est important de noter que la présence simultanée d’un trouble bipolaire et d’un TDAH ou d’un trouble borderline peut aggraver l’évolution de chaque maladie. Par conséquent, il est crucial que les personnes atteintes de ces deux troubles reçoivent un traitement approprié pour les deux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bols chantants tibétains : Pourquoi faut il autant du bien ?

Vous cherchez un moyen original de vous détendre, de méditer et de faire vibrer votre âme ? Ne...

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...