Des sous-vêtements qui réduisent le risque de MST transmises par le sexe oral

Date:

Partager sur

La FDA des États-Unis a approuvé récemment les « Lorals for Protection », une nouvelle génération de sous-vêtements conçus pour réduire les risques d’infections sexuellement transmissibles (IST) lors des rapports oraux. Selon un rapport du New York Times, il s’agit du premier et du seul sous-vêtement jamais approuvé par la FDA dans ce but.

Ces sous-vêtements, commercialisés par la marque Lorals, offrent une alternative aux préservatifs buccaux traditionnels. Ils sont fabriqués à partir d’un latex ultra-fin, similaire à celui des préservatifs, et sont conçus pour envelopper la zone génitale féminine, réduisant ainsi la transmission de fluides corporels et d’agents pathogènes.

Pour obtenir l’approbation de la FDA, l’entreprise a dû démontrer que les sous-vêtements étaient aussi efficaces qu’un préservatif buccal. Cela a impliqué des tests physiques pour évaluer des aspects tels que l’élasticité, l’épaisseur et la résistance du latex, ainsi que des tests de toxicité et de sensibilité sur des sujets humains.

L’utilité de ces sous-vêtements est mise en lumière par le fait que le sexe oral peut entraîner la transmission d’une variété d’IST, y compris l’hépatite B, la syphilis, la gonorrhée, la chlamydiose, l’herpès et le papillomavirus humain (HPV). Malgré une croyance répandue selon laquelle le sexe oral est sans risque, il est important de prendre des mesures préventives, comme l’utilisation de préservatifs ou de digues dentaires.

Les sous-vêtements Lorals sont le fruit de quatre années de travail depuis la fondation de la société par Melanie Cristol. La FDA a approuvé ces sous-vêtements après avoir évalué leur efficacité à prévenir la transmission des IST, exigeant des tests rigoureux similaires à ceux des préservatifs traditionnels. Chaque culotte est conçue pour un usage unique, assurant ainsi une protection maximale.

Melanie Cristol a eu l’idée de ces sous-vêtements après avoir contracté une infection transmissible sexuellement lors de sa lune de miel en 2014. Elle a réalisé alors l’absence d’options de protection adéquates et s’est engagée à fournir une solution. L’approbation de la FDA pour les sous-vêtements Lorals offre une nouvelle option pour se protéger contre les IST lors des rapports sexuels oraux.

La commercialisation de ces sous-vêtements marque un progrès significatif dans la prévention des IST. Bien que les sous-vêtements réduisent considérablement les risques, il est recommandé de les utiliser en conjonction avec d’autres méthodes préventives. En outre, l’approbation de la FDA pour les Lorals reflète un intérêt croissant pour les alternatives aux préservatifs traditionnels, ouvrant la voie à une nouvelle ère de protection sexuelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Mégalérythème épidémique : tout savoir sur cette maladie infantile

Le mégalérythème épidémique, aussi appelé cinquième maladie ou érythème infectieux aigu, est une maladie virale contagieuse fréquente chez...

Quels sont les effets secondaires des médicaments contre l’insomnie ?

Les médicaments contre l'insomnie peuvent être une solution efficace pour améliorer la qualité du sommeil à court terme....

Comment s’endormir plus rapidement : guide complet

L'insomnie est un problème répandu qui affecte des millions de personnes à travers le monde. Elle se caractérise...

Le bien-être issu de la lecture : A ne pas sous-estimer

La lecture est une activité aux multiples bienfaits pour le bien-être. Elle est un véritable coffre à outils...