8 dépendances comportementales courantes

Date:

Partager sur

Lorsque la plupart des gens entendent le mot dépendance, ils pensent généralement à une dépendance à une substance, comme la drogue ou l’alcool. Cela s’explique en partie par le fait que, selon l’Administration américaine des services de lutte contre la toxicomanie et la santé mentale (SAMHSA), environ 21,5 millions d’Américains âgés de 12 ans ou plus souffrent d’un problème d’alcool ou de drogues.

Cependant, il ne faut pas limiter la notion de dépendance aux seules substances. En réalité, il suffit de remplacer le mot « substance » par le mot « comportement » pour ouvrir la définition de l’addiction à toutes sortes de dépendances, dont certaines peuvent surprendre. Que ce soit le sexe, Internet ou même le saut à l’élastique, le désir de ressentir une sensation de « plénitude » devient si puissant que la personne en devient dépendante et perd le contrôle, poursuivant cette activité malgré les conséquences négatives.

Il convient de noter que les experts ne sont pas tous d’accord sur la qualification de ces dépendances comportementales en tant que véritables addictions. Néanmoins, il existe huit habitudes auxquelles les gens peuvent devenir accros.

  1. Le jeu : Les jeux de hasard et les jeux d’argent peuvent devenir une véritable dépendance, entraînant des problèmes financiers et relationnels.
  2. Le travail : Certaines personnes développent une dépendance au travail, passant des heures supplémentaires sans relâche au détriment de leur santé et de leur vie personnelle.
  3. Les achats compulsifs : La compulsion d’acheter, souvent associée au besoin de combler un vide émotionnel, peut conduire à des problèmes financiers majeurs.
  4. Les régimes alimentaires extrêmes : L’obsession de perdre du poids peut entraîner des troubles alimentaires tels que l’anorexie ou la boulimie.
  5. Les relations toxiques : Certaines personnes deviennent dépendantes de relations toxiques, malgré les souffrances émotionnelles qu’elles engendrent.
  6. Les jeux : L’usage excessif de jeux peut entraîner une dépendance, avec des conséquences négatives sur la vie sociale et professionnelle.
  7. Les réseaux sociaux : Passer un temps excessif sur les réseaux sociaux peut devenir une habitude addictive, avec des conséquences sur la santé mentale et les relations interpersonnelles.
  8. Les exercices physiques excessifs : L’obsession de l’activité physique peut conduire à une dépendance, avec des risques de blessures et de troubles alimentaires.

Bien que certaines de ces habitudes puissent sembler inoffensives, elles peuvent avoir des conséquences graves sur la santé mentale, physique et sociale des individus. Il est donc important de reconnaître ces dépendances comportementales et d’offrir un soutien adapté aux personnes qui en souffrent.

De plus, il est essentiel de promouvoir une meilleure compréhension de ces addictions afin de prévenir leur apparition et d’aider ceux qui en sont victimes à se rétablir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...

Quelles maladies un chien peut il transmettre à l’homme ?

Nos amis à quatre pattes peuvent nous apporter beaucoup de joie et d'affection, mais il est important de...