Comment passer une bonne nuit de sommeil lorsque vous souffrez de SEP

Date:

Partager sur

La nycturie est un trouble du sommeil qui se caractérise par le besoin d’uriner plusieurs fois pendant la nuit. Cela se produit lorsque les muscles de la vessie se contractent de manière spasmodique, donnant ainsi la sensation d’avoir besoin d’uriner.

Si vous souffrez de nycturie en raison d’une vessie hyperactive, il est recommandé de consulter un urologue spécialisé dans la SEP. Différents problèmes de vessie liés à la SEP peuvent provoquer des symptômes, dont certains sont particulièrement perturbants la nuit. Votre urologue peut vous recommander divers traitements, tels que des médicaments, des injections de Botox ou une stimulation nerveuse électrique, également connue sous le nom de thérapie de neuromodulation.

Il est également important de demander à votre médecin quelle quantité de liquide vous devriez boire et à quel moment. Il ne faut pas restreindre excessivement votre consommation de liquide au point de vous déshydrater, mais il est recommandé de réduire votre consommation de liquide avant de vous coucher.

Le syndrome des jambes sans repos (SJSR) est un autre trouble fréquent du sommeil chez les personnes atteintes de SEP. Il se caractérise par des sensations désagréables dans les jambes et le besoin de les bouger, généralement la nuit ou lorsque les jambes sont au repos. Le SJSR peut être causé par des anomalies dans les neurotransmetteurs qui régulent les mouvements musculaires ou dans la partie du système nerveux central qui contrôle les mouvements automatiques. Les personnes atteintes de SEP présentant une évolution plus grave de la maladie et des lésions dans la moelle épinière cervicale sont plus susceptibles de développer le SJSR. Certains médicaments utilisés pour traiter la SEP peuvent également causer ou aggraver ce trouble. Votre médecin spécialisé en SEP peut vous prescrire des médicaments pour soulager les symptômes du SJSR et des approches de style de vie, comme des exercices d’étirement et l’évitement de la caféine, de la nicotine et de l’alcool, peuvent également aider.

La chaleur peut aggraver à la fois les symptômes de la SEP et les troubles du sommeil. Une élévation même minime de la température corporelle peut provoquer des symptômes tels que des troubles de la vision associés à une surchauffe. Dormir dans un environnement trop chaud peut également affecter la régulation de la température interne de votre corps, ce qui a des conséquences sur le sommeil et les symptômes de la SEP. Il est recommandé de dormir dans un environnement frais et de rester hydraté. L’utilisation de dispositifs de refroidissement, tels que des cache-cou et des gilets de refroidissement, peut également être utile. Il est important de traiter les symptômes sous-jacents de la SEP qui peuvent être aggravés par la chaleur pour améliorer la qualité du sommeil.

Les mouvements périodiques des membres pendant le sommeil peuvent également affecter la qualité du sommeil chez les personnes atteintes de SEP. Ces mouvements rythmiques des jambes peuvent perturber le sommeil. Il est recommandé de consulter un médecin pour déterminer s’il s’agit de mouvements périodiques des membres ou de spasticité. En cas de mouvements périodiques des membres, des médicaments peuvent être prescrits pour traiter efficacement ce trouble.

L’apnée du sommeil est un autre trouble qui peut affecter les personnes atteintes de SEP. Elle se caractérise par des ronflements la nuit et une somnolence excessive pendant la journée. Il est important d’être évalué par un médecin si vous présentez des symptômes d’apnée du sommeil, car cela peut causer des tensions graves sur le cœur. Le traitement de l’apnée du sommeil peut nécessiter l’utilisation d’un appareil respiratoire spécial (CPAP) ou une intervention chirurgicale.

La dépression est fréquente chez les personnes atteintes de SEP et peut perturber le sommeil de différentes manières. Elle peut provoquer des difficultés à s’endormir, à rester endormi, un sommeil non réparateur et une somnolence diurne. De plus, l’insomnie peut également conduire ou aggraver la dépression. Il est important de parler à votre médecin si vous souffrez de dépression ou de problèmes de sommeil persistants. La dépression peut être traitée efficacement avec une psychothérapie, des médicaments ou une combinaison des deux. La thérapie cognitivo-comportementale de l’insomnie est recommandée pour traiter l’insomnie chronique.

L’anxiété peut rendre difficile l’endormissement, mais il existe des techniques pour réduire l’anxiété avant le coucher. Par exemple, prendre quelques minutes pour écrire vos inquiétudes et préoccupations peut aider à les mettre de côté pendant la nuit. Il est également important de traiter les symptômes sous-jacents de la SEP qui peuvent causer de l’anxiété.

En conclusion, différents troubles du sommeil peuvent affecter les personnes atteintes de SEP, tels que la nycturie, le syndrome des jambes sans repos, l’apnée du sommeil, la dépression et l’anxiété. Il est important de consulter un médecin spécialisé en SEP pour évaluer et traiter ces troubles afin d’améliorer la qualité du sommeil et la qualité de vie globale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bols chantants tibétains : Pourquoi faut il autant du bien ?

Vous cherchez un moyen original de vous détendre, de méditer et de faire vibrer votre âme ? Ne...

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...