En quoi le syndrome d’Asperger est-il différent de l’autisme ?

Date:

Partager sur

Le syndrome d’Asperger n’est plus officiellement reconnu comme un trouble distinct. Selon le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5) de l’Association américaine de psychiatrie, le syndrome d’Asperger est maintenant considéré comme faisant partie du spectre autistique. Cette décision a suscité des débats au sein de la communauté médicale, car de nombreux experts estiment que les enfants et les adultes Asperger présentent des symptômes distincts qui les différencient des personnes autistes.

L’une des principales différences entre l’autisme et le syndrome d’Asperger est le retard linguistique. Les enfants autistes ont souvent un retard de langage, tandis que les personnes Asperger n’en ont généralement pas. De plus, les personnes Asperger ont souvent le désir d’interagir avec les autres, même si elles peuvent avoir des difficultés à communiquer et à paraître socialement maladroites. Le maintien du contact visuel, la lecture des expressions faciales et l’expression des émotions sont des défis courants pour les personnes Asperger.

Une autre différence notable est le quotient intellectuel (QI). Les enfants autistes ont généralement un QI inférieur à la moyenne, tandis que les personnes Asperger peuvent avoir une intelligence supérieure à la normale. Certains enfants Asperger développent des compétences exceptionnelles dans des domaines spécifiques et peuvent avoir des résultats académiques remarquables. Cependant, cela ne signifie pas que tous les enfants Asperger sont des génies, car certains peuvent également rencontrer des problèmes de comportement qui peuvent les freiner.

Le moment du diagnostic est également différent. Les enfants autistes sont généralement diagnostiqués vers l’âge de 4 ans, tandis que les enfants Asperger sont souvent diagnostiqués plus tard, parfois à l’adolescence ou à l’âge adulte. Étant donné qu’ils ne présentent pas de retard de langage ni de QI inférieur, les enfants Asperger peuvent être mal diagnostiqués, par exemple en étant confondus avec un trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Il est important de noter que le syndrome d’Asperger est un problème de socialisation, contrairement au TDAH qui est un problème de concentration.

Les recherches ont également révélé des différences dans la façon dont les cerveaux des enfants Asperger et autistes sont câblés et formés. Les enfants Asperger présentent des schémas d’activité cérébrale différents, avec des connexions plus fortes dans l’hémisphère gauche du cerveau par rapport aux enfants autistes. De plus, certaines régions du cerveau qui contrôlent le langage présentent des différences anatomiques entre les deux groupes.

Les symptômes du syndrome d’Asperger sont généralement moins graves que ceux de l’autisme, ce qui a conduit certains experts à décrire les personnes Asperger comme ayant un « autisme de haut fonctionnement ». Cela signifie que les personnes Asperger sont souvent capables de vivre de manière indépendante et de fréquenter des écoles ordinaires où elles peuvent exceller sur le plan académique. Cependant, il est important de noter que chaque personne Asperger est unique et que certains peuvent également avoir besoin de soutien et d’accommodements spécifiques.

En conclusion, bien que le syndrome d’Asperger ne soit plus officiellement reconnu comme un trouble distinct, de nombreuses différences entre l’autisme et le syndrome d’Asperger persistent. Les enfants et les adultes Asperger présentent souvent des symptômes distincts tels qu’un retard linguistique rare, un QI potentiellement supérieur à la normale, un diagnostic plus tardif, des schémas cérébraux différents et des symptômes moins graves. Il est essentiel de mieux comprendre ces différences pour fournir un soutien approprié aux personnes Asperger et améliorer leur qualité de vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Est-il temps de passer à un exercice MS ?

En préparation d'une interview demandée pour une station de radio locale, j'ai effectué des recherches qui m'ont...

La névralgie du trijumeau est une véritable douleur au visage

Dans mes rêves les plus fous, je n'aurais jamais imaginé me réveiller un jour avec une douleur...

Le tériflunomide peut retarder l’apparition des symptômes de la SEP chez les personnes atteintes de RIS

Le syndrome radiologiquement isolé (RIS) est une condition dans laquelle une personne présente des anomalies et des...

Physiothérapie pour la maladie de Parkinson : qu’est-ce qui aide vraiment ?

La maladie de Parkinson (MP) est un trouble progressif qui affecte le système nerveux, agissant comme le...