Mégalérythème épidémique : tout savoir sur cette maladie infantile

Date:

Partager sur

Le mégalérythème épidémique, aussi appelé cinquième maladie ou érythème infectieux aigu, est une maladie virale contagieuse fréquente chez l’enfant. D’une durée d’environ une semaine, elle se caractérise par une éruption cutanée distinctive et est généralement bénigne.

Symptômes du mégalérythème épidémique

Le mégalérythème épidémique se manifeste en deux phases distinctes : la phase prodromique et la phase d’éruption cutanée.

Phase prodromique (4 à 14 jours après l’infection)

Durant cette phase, les symptômes sont généralement non spécifiques et peuvent ressembler à ceux d’un rhume ou d’une grippe légère. On peut observer :

  • Une légère fièvre : La température corporelle se situe généralement autour de 38°C, mais peut parfois atteindre 39°C.
  • Un mal de tête : La douleur peut être diffuse ou localisée à un endroit précis du crâne.
  • Un écoulement nasal : Le nez peut être bouché ou couler, provoquant une rhinorrhée.
  • Une fatigue : La personne peut se sentir lasse et manquer d’énergie.
  • Une conjonctivite : Les yeux peuvent être rouges, irrités et larmoyants.
  • Douleurs articulaires : Plus rarement, des douleurs articulaires, principalement au niveau des mains et des pieds, peuvent se manifester.

Éruption cutanée (1 à 4 jours après la phase prodromique)

 

Mégalérythème épidémique
Plaque rouge – Mégalérythème épidémique

L’apparition de l’éruption cutanée est le symptôme le plus caractéristique du mégalérythème épidémique. Elle se développe en plusieurs étapes :

  • Début sur les joues : L’éruption apparait d’abord sur les joues, d’où le surnom de « syndrome des joues giflées ». Cette rougeur vive donne l’impression que l’enfant a reçu des claques.
  • Extension aux autres parties du corps : L’éruption se propage ensuite aux bras, aux jambes et au tronc. Elle peut également toucher le dos, les fesses et la plante des pieds.
  • Différentes formes possibles : L’éruption peut prendre différentes formes :
    • Maculaire : taches plates rouges de forme ronde ou ovale.
    • Papuleuse : petites bosses rouges saillantes.
    • Réticulaire : aspect de filet ou de dentelle.
  • Démangeaisons : L’éruption peut parfois être accompagnée de démangeaisons plus ou moins intenses.
  • Disparition et réapparition : L’éruption disparait et réapparait par vagues pendant 7 à 10 jours.

Points importants à retenir

  • Les symptômes du mégalérythème épidémique sont généralement bénins et disparaissent spontanément.
  • La phase prodromique peut passer inaperçue car les symptômes sont non spécifiques.
  • L’éruption cutanée est le symptôme le plus caractéristique de la maladie.
  • La durée totale de la maladie est d’environ une semaine.

Causes et transmission du mégalérythème épidémique

Agent causal

Le mégalérythème épidémique est causé par le parvovirus B19, un virus à ADN de la famille des Parvoviridae. Ce virus est très petit et ne peut être observé qu’au microscope électronique. Il infecte les globules rouges, ce qui peut entraîner une anémie temporaire.

Transmission

Le parvovirus B19 se transmet par les gouttelettes respiratoires émises par une personne infectée lorsqu’elle tousse ou éternue. La transmission peut également se faire par contact direct avec le sang ou les liquides corporels d’une personne infectée.

Période de contagiosité

La personne infectée est contagieuse pendant la phase prodromique et au début de l’éruption cutanée, soit environ 1 semaine avant l’apparition de l’éruption et 4 jours après.

Immunité

La plupart des gens développent une immunité durable après avoir contracté la maladie. Cela signifie qu’ils ne peuvent pas être infectés à nouveau par le même virus.

Facteurs de risque

Certaines personnes sont plus susceptibles de contracter le mégalérythème épidémique, notamment :

    • Les enfants en bas âge, en particulier ceux fréquentant des crèches ou des écoles maternelles.
    • Les femmes enceintes, car le virus peut être dangereux pour le fœtus.
    • Les personnes ayant un système immunitaire affaibli.

Diagnostic

Le diagnostic clinique est basé sur les éléments suivants :

  • L’éruption cutanée : L’éruption cutanée est le symptôme le plus caractéristique du mégalérythème épidémique. Elle est généralement maculaire (taches plates rouges), papuleuse (petites bosses rouges) ou réticulaire (aspect de filet). L’éruption peut être accompagnée de démangeaisons et elle disparait et réapparait par vagues pendant 7 à 10 jours.
  • Autres symptômes : D’autres symptômes peuvent être présents, tels que la fièvre, la fatigue, le mal de tête, l’écoulement nasal et la conjonctivite.

Test sanguin

Un test sanguin peut être effectué pour confirmer le diagnostic. Le test recherche des anticorps contre le parvovirus B19. Il existe deux types d’anticorps :

  • Les anticorps IgM : Ils indiquent une infection récente par le virus.
  • Les anticorps IgG : Ils indiquent que la personne a été infectée par le virus dans le passé et qu’elle est désormais immunisée.

Le test sanguin est particulièrement utile dans les cas suivants :

  • Le diagnostic clinique n’est pas clair.
  • La femme enceinte est infectée par le parvovirus B19.
  • La personne a un système immunitaire affaibli.

Différences avec d’autres maladies

L’éruption cutanée du mégalérythème épidémique peut ressembler à celle d’autres maladies, telles que la rubéole, la scarlatine et la roséole. Le diagnostic différentiel est important pour identifier la maladie en cause.

Points importants à retenir

  • Le diagnostic du mégalérythème épidémique est généralement clinique.
  • Un test sanguin peut être effectué pour confirmer le diagnostic.
  • Le test sanguin recherche des anticorps contre le parvovirus B19.
  • Le test sanguin est particulièrement utile dans certains cas spécifiques.
  • Il est important de différencier le mégalérythème épidémique d’autres maladies.

Traitement

  • La maladie est généralement bénigne et guérit spontanément.
  • Le traitement est symptomatique et vise à soulager les symptômes:
    • Paracétamol pour la fièvre et les douleurs
    • Antihistaminiques pour les démangeaisons
    • Repos

Complications

  • Rares et généralement bénignes.
  • Anémie hémolytique (destruction des globules rouges) chez les personnes ayant des problèmes de santé chroniques (drépanocytose, thalassémie).
  • Risque de fausse couche chez les femmes enceintes infectées au cours du premier trimestre.

Prévention

  • Il n’existe pas de vaccin contre le mégalérythème épidémique.
  • La meilleure façon de prévenir la maladie est d’éviter tout contact avec des personnes infectées:
    • Se laver les mains régulièrement
    • Éviter de partager des objets personnels (couverts, verres)
    • Éviter les contacts étroits (baisers, câlins)

Points clés

  • Maladie virale contagieuse fréquente chez l’enfant.
  • Symptômes: fièvre, fatigue, éruption cutanée.
  • Durée: environ une semaine.
  • Généralement bénigne et guérit spontanément.
  • Traitement symptomatique.
  • Complications rares.
  • Prévention: éviter le contact avec les personnes infectées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...

Quelles maladies un chien peut il transmettre à l’homme ?

Nos amis à quatre pattes peuvent nous apporter beaucoup de joie et d'affection, mais il est important de...