Selon une étude, les raisons pour lesquelles les personnes atteintes de SEP quittent leur emploi diffèrent selon l’étape de la vie

Date:

Partager sur

Selon Lauren Strober, chercheuse scientifique principale au Centre de recherche en neuropsychologie et en neurosciences de la Fondation Kessler à East Hanover, New Jersey, les résultats de cette étude sont quelque peu surprenants. En effet, elle pensait que les personnes atteintes de SEP qui envisageaient de quitter le marché du travail plus tôt dans leur maladie souffriraient davantage de facteurs psychologiques que physiques. Cependant, les résultats ont montré que la douleur était la principale raison invoquée par les personnes âgées de 30 à 39 ans pour expliquer leur intention de quitter leur emploi.

Il est important pour les personnes atteintes de SEP de conserver leur emploi pour plusieurs raisons. Selon Strober, les femmes atteintes de SEP, comme les femmes en général, accordent moins d’importance à leur travail en termes de prestige et de gain financier. Pour elles, il s’agit davantage d’estime de soi, d’identité et de soutien social. Ces facteurs sont également importants pour les femmes atteintes de SEP, ce qui fait du travail un aspect essentiel d’une vie saine.

En perdant leur emploi, les individus voient leur santé mentale et physique se détériorer considérablement. Des problèmes tels que les maladies cardiovasculaires, la fatigue, les problèmes de sommeil et la dépression sont plus fréquents chez les personnes sans emploi, et ces symptômes sont déjà fréquents chez les personnes atteintes de SEP. Par conséquent, quitter le marché du travail peut aggraver leur état de santé et compliquer leur réintégration.

La perte d’emploi chez les personnes atteintes de SEP est influencée par de nombreux facteurs. L’étude a révélé que l’âge, le sexe, l’éducation et la durée de la maladie n’étaient pas des facteurs déterminants. En revanche, les symptômes de la maladie, tels que la douleur et la fatigue, ainsi que des facteurs psychologiques tels que la dépression et l’anxiété, étaient associés à la volonté de quitter le travail. Les personnes atteintes de SEP progressive étaient également plus susceptibles de faire partie du groupe envisageant de quitter le marché du travail.

Il est intéressant de noter que la douleur était un facteur particulièrement important chez les personnes plus jeunes. Cela soulève la question de la prise en charge de la douleur chez les patients atteints de SEP, qui est souvent négligée. Les praticiens devraient être plus attentifs à la douleur dès le début de la maladie.

Il est également important de noter que les problèmes psychologiques sont plus fréquents chez les personnes d’âge moyen, en raison des responsabilités familiales supplémentaires qu’elles doivent assumer. Ces personnes sont souvent appelées la « génération sandwich » car elles doivent s’occuper à la fois de leurs enfants et de leurs parents âgés. Il est essentiel de soutenir ce groupe en les aidant à gérer leur stress et en leur offrant un soutien social et psychologique.

La peur et les pensées négatives peuvent également pousser les personnes atteintes de SEP à quitter leur emploi prématurément. Après le diagnostic de la maladie, certaines personnes ressentent une excitation accrue, mais aussi de la peur et de l’incertitude quant à la gestion de la maladie. Cela peut les amener à prendre des décisions précipitées, comme quitter leur emploi.

En conclusion, il est donc crucial de sensibiliser les praticiens à la douleur chez les patients atteints de SEP, et d’offrir un soutien psychologique et social aux personnes d’âge moyen qui doivent jongler avec de nombreuses responsabilités. Garder les personnes atteintes de SEP employées peut contribuer à une meilleure santé mentale et physique, et faciliter leur réintégration dans la société.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Est-il temps de passer à un exercice MS ?

En préparation d'une interview demandée pour une station de radio locale, j'ai effectué des recherches qui m'ont...

La névralgie du trijumeau est une véritable douleur au visage

Dans mes rêves les plus fous, je n'aurais jamais imaginé me réveiller un jour avec une douleur...

Le tériflunomide peut retarder l’apparition des symptômes de la SEP chez les personnes atteintes de RIS

Le syndrome radiologiquement isolé (RIS) est une condition dans laquelle une personne présente des anomalies et des...

Physiothérapie pour la maladie de Parkinson : qu’est-ce qui aide vraiment ?

La maladie de Parkinson (MP) est un trouble progressif qui affecte le système nerveux, agissant comme le...