Le CDC émet une alerte au paréchovirus

Date:

Partager sur

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont émis une alerte sanitaire en réponse à l’augmentation du nombre de cas de paréchovirus (PeV) chez les enfants et les nourrissons aux États-Unis depuis mai. Les paréchovirus sont des agents pathogènes très courants qui causent généralement une maladie bénigne, voire inexistante. Cependant, la sous-variante A3 du PeV provoque des maladies plus graves, ce qui explique l’augmentation actuelle des cas, selon le CDC.

Le Dr William Schaffner, professeur de médecine à la division des maladies infectieuses de l’université Vanderbilt, affirme que cette alerte du CDC ne nécessite pas de panique. Elle vise à informer les prestataires de soins de santé et les professionnels de la santé publique de l’augmentation des cas de PeV afin qu’ils puissent le surveiller parmi leurs patients.

L’augmentation du nombre de cas pourrait être due à une meilleure infrastructure de test du PeV ces dernières années, ce qui permet de détecter davantage de cas plutôt qu’une réelle augmentation de l’infection, selon l’alerte.

Les paréchovirus sont un groupe de virus qui se trouvent principalement dans le tractus intestinal. Ils sont plus courants en été et en automne. La plupart des enfants sont infectés par le PeV au moins une fois avant d’entrer à l’école maternelle, et le virus circule généralement pendant cette période de l’année. Les infections au PeV sont souvent asymptomatiques, bien qu’elles puissent parfois provoquer des symptômes similaires à ceux du rhume, tels que de la fièvre, des maux de tête, des irritations de la gorge et une perte d’appétit. Dans certains cas, une éruption cutanée peut également apparaître. Le virus se propage par contact étroit avec d’autres personnes par exposition à l’haleine et aux fluides corporels.

Il n’existe pas de traitement spécifique pour le PeV, et la seule façon de savoir si vous ou votre enfant en êtes atteint est de vous faire diagnostiquer chez un médecin. Les nourrissons de moins de trois mois et les femmes enceintes sont les plus exposés au PeV, car les femmes enceintes infectées peuvent transmettre le virus à leur bébé et provoquer une infection néonatale. L’alerte du CDC recommande aux prestataires de soins de santé de tester le PeV chez les nourrissons présentant de la fièvre ou des symptômes d’infections graves tels que des convulsions ou une méningite.

Cette année, plusieurs nourrissons sont décédés du PeV, mais le CDC ne sait pas si ce nombre est plus élevé que les années précédentes, car il ne suit pas actuellement le nombre annuel d’infections.

Le Dr Schaffner recommande de rester vigilant concernant votre santé et celle de votre enfant. Si vous ou votre enfant avez de la fièvre et que la situation ne s’améliore pas immédiatement, il est important de contacter votre médecin. Pour minimiser le risque d’infection, il est conseillé de s’éloigner des personnes malades connues et de maintenir une bonne hygiène personnelle en se lavant soigneusement et régulièrement les mains, surtout après être allé aux toilettes, avoir changé une couche ou être entré en contact avec des fluides corporels.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Comment je m’éloigne de la SEP

Depuis plus de vingt ans, j'ai été diagnostiqué avec la sclérose en plaques (SEP) et j'ai partagé...

https://www.everydayhealth.com/columns/trevis-gleason-life-with-multiple-sclerosis/finding-balance-in-a-post-pandemic-world/

Trouver l'équilibre dans un monde post-pandémique Dans un monde post-pandémique, il est crucial de trouver un équilibre pour...

https://www.everydayhealth.com/outside-in/how-multiple-sclerosis-affects-the-body/

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie auto-immune qui affecte le système nerveux central, comprenant le...

Troubles du sommeil : ces signes qui pourraient indiquer une maladie grave

Le sommeil est un élément essentiel à notre santé et à notre bien-être. Il nous permet de recharger...