Le risque de décès prématuré est plus élevé chez les personnes souffrant d’insuffisance pondérale et qui boivent trop

Date:

Partager sur

Une récente étude a révélé que les personnes souffrant d’insuffisance pondérale et ayant une consommation excessive d’alcool ont un risque beaucoup plus élevé de mourir d’une maladie cardiaque, d’un cancer ou d’autres causes que les personnes ayant un poids santé et qui boivent de manière plus modérée. Ces résultats ont été publiés dans l’édition de janvier de la revue « Dépendance aux drogues et à l’alcool ».

Les chercheurs ont été surpris de constater que le lien entre la consommation excessive d’alcool et la mortalité était particulièrement prononcé chez les personnes souffrant d’insuffisance pondérale. Cette découverte remet en question l’idée selon laquelle l’obésité serait le principal facteur de risque de mortalité liée à l’alcoolisme.

Aux États-Unis, plus de la moitié des adultes de plus de 18 ans ont déclaré avoir bu de l’alcool au cours du mois précédent, et une partie de ces personnes ont une consommation excessive d’alcool. La consommation excessive d’alcool est définie comme la consommation de plus de 8 verres par semaine pour les femmes et de plus de 15 verres par semaine pour les hommes. Il est important de souligner que la consommation excessive d’alcool ne signifie pas nécessairement que la personne est alcoolique ou dépendante.

La consommation excessive d’alcool est la troisième cause de décès évitable aux États-Unis, et elle est responsable d’un décès sur dix parmi les adultes en âge de travailler. Les Directives diététiques 2020-2025 pour les Américains recommandent aux hommes adultes de limiter leur consommation à 2 verres ou moins par jour et aux femmes de boire 1 verre ou moins par jour.

Pour mener cette étude, les chercheurs ont utilisé les données de la National Health Interview Survey (NHIS), qui est un échantillon représentatif à l’échelle nationale de plus de 200 000 adultes américains âgés de 35 à 85 ans. Les participants ont été classés en fonction de leur consommation d’alcool déclarée et de leur indice de masse corporelle (IMC).

Les résultats ont montré que les personnes souffrant d’insuffisance pondérale avaient un risque de décès, quelle qu’en soit la cause, 148 % plus élevé que les personnes ayant un poids santé et une consommation d’alcool légère ou modérée. De plus, les personnes souffrant d’insuffisance pondérale avaient également un risque plus élevé de mourir d’une maladie cardiaque ou d’un cancer que les buveurs légers à modérés ayant un poids santé.

D’autre part, les gros buveurs obèses avaient un risque de décès, quelle qu’en soit la cause, 16 % plus élevé que les buveurs légers à modérés ayant un poids santé. Ces résultats suggèrent que les personnes souffrant d’insuffisance pondérale et les personnes obèses qui boivent beaucoup courent un risque de décès plus élevé que les personnes de poids santé qui boivent modérément.

Il est également important de noter que les personnes souffrant d’insuffisance pondérale et ayant une consommation excessive d’alcool risquent de ne pas recevoir suffisamment de nutrition, car les calories qu’elles consomment proviennent principalement de l’alcool, qui n’apporte aucun avantage nutritionnel. De plus, leur taux d’alcoolémie augmente plus rapidement, ce qui peut avoir un effet négatif sur leur santé.

Ces résultats soulignent l’importance de faire attention à la quantité d’alcool que l’on consomme et de s’assurer de ne pas en consommer de manière excessive. Une consommation excessive d’alcool peut entraîner des problèmes de santé graves, et les personnes souffrant d’insuffisance pondérale sont particulièrement vulnérables. Il est donc recommandé de limiter sa consommation d’alcool et de s’assurer de recevoir une nutrition adéquate.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Sortir de sa zone de confort pour booster sa confiance en soi et son développement personnel

Nous avons tous tendance à rester dans notre zone de confort, ce qui est tout à fait normal....

Vers une alimentation équilibrée : Remplacez les aliments transformés

De nos jours, les aliments transformés envahissent nos rayons et nos assiettes. Pratiques et savoureux, ils semblent être...

Mégalérythème épidémique : tout savoir sur cette maladie infantile

Le mégalérythème épidémique, aussi appelé cinquième maladie ou érythème infectieux aigu, est une maladie virale contagieuse fréquente chez...

Quels sont les effets secondaires des médicaments contre l’insomnie ?

Les médicaments contre l'insomnie peuvent être une solution efficace pour améliorer la qualité du sommeil à court terme....