Une étude révèle différentes trajectoires de qualité de vie pour les personnes atteintes de SEP

Date:

Partager sur

Le blog Life With MS, que beaucoup de nos lecteurs connaissent depuis longtemps, se concentre sur la gestion de la maladie et le maintien d’un mode de vie sain malgré la sclérose en plaques. Cependant, il est important de reconnaître que la maladie elle-même peut avoir un impact sur la qualité de vie.

Il y aura des jours meilleurs que d’autres, et il est normal de ne pas se sentir bien pendant certaines périodes. Parfois, nous avons besoin de plus qu’un simple rappel amical pour comprendre l’impact réel de la SP sur notre quotidien. C’est pourquoi une récente étude sur la qualité de vie des personnes atteintes de SEP a attiré mon attention.

Cette étude, publiée dans la revue Neurologie, a examiné la qualité de vie liée à la santé (HRQoL) de 4 888 personnes atteintes de SEP. Les participants, dont 81 % étaient des femmes, ont rempli un court questionnaire appelé le formulaire Rand-12. Les chercheurs ont suivi ces participants pendant près de deux décennies et ont recueilli une quantité considérable de données.

Les résultats de l’étude ont montré que la HRQoL physique et mentale était affectée par des facteurs différents. Ceux qui ont déclaré une qualité de vie physique inférieure étaient généralement diagnostiqués à un âge plus avancé, souffraient de déficiences physiques plus importantes et ressentaient une fatigue intense. D’autre part, une qualité de vie mentale inférieure était associée à un revenu inférieur (moins de 50 000 $ par an) et à un manque de diplômes universitaires.

Ces informations pourraient être utiles aux professionnels de la santé pour aider les patients dans les premières années suivant le diagnostic. Par exemple, si une personne présente des problèmes de qualité de vie physique, un programme d’exercices physiques et de renforcement musculaire intensif pourrait aider à ralentir la progression de ces problèmes. De même, des interventions spécifiques pourraient être mises en place pour soutenir les personnes atteintes de SEP ayant des problèmes de santé mentale liés à un faible revenu.

Les études longitudinales à long terme, comme celle-ci, fournissent une image détaillée de la vie des personnes atteintes de SEP. Elles permettent de mieux comprendre les facteurs qui influencent la maladie et d’améliorer la prédiction de son évolution. Ces connaissances peuvent aider les personnes atteintes de SEP à planifier leur sécurité, leur bien-être et leur qualité de vie à court et à long terme.

En conclusion, il est important de reconnaître que la SP peut avoir un impact sur la qualité de vie physique et mentale. Les résultats de cette étude peuvent aider les professionnels de la santé à développer des interventions adaptées pour soutenir les personnes atteintes de SEP. La recherche continue dans ce domaine est essentielle pour améliorer la prise en charge de la maladie et la qualité de vie des patients.

Nous vous souhaitons, à vous et à votre famille, une bonne santé. N’hésitez pas à consulter mon livre « Chef interrompu » et à suivre notre page Facebook et notre compte Twitter pour en savoir plus sur la vie avec la sclérose en plaques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bols chantants tibétains : Pourquoi faut il autant du bien ?

Vous cherchez un moyen original de vous détendre, de méditer et de faire vibrer votre âme ? Ne...

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...