4 choses à ne pas dire à un proche anxieux

Date:

Partager sur

Les troubles anxieux sont les problèmes de santé mentale les plus courants en France, touchant près d’un adulte sur cinq. Cela signifie que vous connaissez probablement quelqu’un – un parent, un conjoint, un ami ou un collègue – qui vit avec un trouble anxieux.

Si vous n’avez jamais ressenti d’anxiété débilitante, c’est-à-dire une anxiété qui va au-delà d’une réponse saine à un facteur de stress, il peut être difficile de comprendre quelqu’un qui en souffre.

Ressentir occasionnellement du trac ou des inquiétudes fait partie de la vie normale. La différence c’est que les personnes souffrant d’un trouble anxieux éprouvent souvent des symptômes qui ne disparaissent pas facilement. Les symptômes varient d’une personne à l’autre et peuvent inclure :

  • Difficulté à contrôler ses inquiétudes
  • Se fatiguer facilement
  • Avoir du mal à se concentrer
  • Maux de tête, douleurs musculaires ou douleurs sans autre cause apparente
  • Irritabilité
  • Attaques de panique – périodes de peur intense et soudaine ou sentiment de perte de contrôle malgré l’absence de danger clair
  • Se sentir fréquemment agité ou nerveux
  • Problèmes de sommeil
  • Transpiration, tremblements ou rythme cardiaque accéléré

Même si vous ne comprenez peut-être pas tout ce que vit une personne anxieuse, vous pouvez la rassurer et l’aider à apaiser son angoisse. Cependant, même avec les meilleures intentions du monde, il est trop facile de dire ou de faire par inadvertance des choses qui font plus de mal qu’elles n’aident, dit Joanne Frédéric, conseiller agréé en santé mentale en pratique privée à Washington, DC.

Vos mots ont le pouvoir d’aider quelqu’un dans cette condition. « Connaître les bonnes choses à dire à une personne qui souffre d’un trouble anxieux peut faire une énorme différence pour la personne qui en souffre ». A l’inverse, voici qu’il faut ne pas dire à une personne anxieuse :

1. « Calme-toi »

Le plus souvent, cette expression trop courante semble condescendante, et si la personne anxieuse pouvait se calmer à ce moment-là, elle le ferait.

L’expression « calme-toi » implique que votre ami ou votre proche choisit de ne pas être calme ou qu’ils choisissent de se sentir anxieux, alors qu’en réalité leur état rend extrêmement difficile pour eux de se sentir calmes. En conséquence, cette phrase peut les amener à se sentir honteux, impuissants et seuls.

Essayez plutôt d’offir votre soutien sans jugement  en utilisant des expressions telles que :
– « Je suis là pour toi. »
– « Je suis là pour écouter si tu veux parler. »
– « Je resterai avec toi si tu le souhaites. »

2. « Soit plus présent »

De nombreuses personnes souffrant de troubles anxieux souffrent d’anxiété d’anticipation, ce qui signifie qu’elles s’inquiètent intensément de choses qui ne se sont pas encore produites mais qui pourraient se produire dans le futur. Demander à votre proche juste d’être présent serait la même chose que de leur demander d’agiter une baguette magique et de faire disparaître leur anxiété.

Demandez-leur ce qui leur cause actuellement leur plus grande inquiétude. S’ils dressent une liste de plusieurs choses, demander alors de se concentrer sur ce qui est le plus urgent ou le plus proche, puis de les aider à aborder d’abord leurs craintes concernant cette chose.

Travaillez avec eux pour désamorcer immédiatement les situations qui les attendent et n’essayez pas de tout aborder en même temps.

S’ils le souhaitent, proposez-leur de les aider à s’entraîner à rester dans le moment présent. Une technique à essayer : demandez-leur de choisir quelque chose dans leur environnement immédiat sur lequel se concentrer, puis demandez-leur d’utiliser leurs sens pour décrire ce qu’ils voient, entendent, touchent, sentent et goûtent. Cette technique d’ancrage aide à les distraire de leurs inquiétudes et à les ramener dans le moment présent.

Vous pouvez également essayer de leur faire faire un exercice de visualisation – une technique qui encourage l’esprit et le corps à se détendre, explique Egger. Pour commencer, demandez-leur de fermer les yeux, de prendre quelques respirations profondes, puis de penser à un souvenir heureux ou d’imaginer être dans un endroit serein comme une prairie fleurie ou une plage ensoleillée. Encouragez-les à passer environ cinq minutes à tout comprendre avant d’ouvrir les yeux.

3. « Arrête de trop réfléchir »

Semblable à l’expression « calme-toi », dire à quelqu’un d’arrêter de trop réfléchir implique qu’il choisit simplement de ne pas contrôler son anxiété.

En vérité, l’anxiété est une maladie complexe mais traitable comme le diabète. De la même manière, vous ne diriez jamais à quelqu’un de simplement « arrêter » de ressentir les symptômes du diabète comme avoir soif ou être très fatigué, il n’est pas utile de dire à une personne souffrant d’un trouble anxieux d’arrêter de ressentir les symptômes de sa maladie, explique Egger.

En fait, la plupart des personnes anxieuses sont conscientes, dans une certaine mesure, que leurs inquiétudes peuvent être disproportionnées par rapport à la situation actuelle – et savoir qu’elles ne peuvent pas contrôler leur réaction ne fait qu’empirer leur sentiment.

De plus, dire à quelqu’un au milieu d’une crise d’angoisse que ce qui les inquiète n’est pas grave ou qu’ils devraient arrêter de trop réfléchir, est inaproprié.

Essayez plutôt d’écoutez leurs préoccupations et validez leurs sentiments sans essayer de proposer des solutions sur le moment. Les phrases qu’Egger suggère d’essayer sont :
– « Je peux dire que tu traverses une période vraiment difficile. »
– « Tu es en sécurité. »
– « Je suis là pour vous aider à traverser cette épreuve. »

4. « S’inquiéter ne changera rien »

Lorsqu’une personne qui nous est chère souffre, notre instinct est d’essayer de régler la situation à sa place. Le problème est que les troubles anxieux n’ont généralement pas de solution facile, car les pensées anxieuses ne sont souvent pas logiques ou se concentrent sur le pire des cas.

Essayer d’apaiser l’anxiété de quelqu’un en lui disant que ses pensées ne sont pas productives, ne valent pas la peine ou qu’elles sont une perte de temps invalide les sentiments de la personne anxieuse. Cela peut également renforcer leur culpabilité et leur honte, car ils se sentent incompris ou jugés pour quelque chose qu’ils ne peuvent pas contrôler.

Il est essentiel de reconnaître que l’anxiété est une réaction complexe et individuelle à des situations stressantes. Dire à quelqu’un d’arrêter de s’inquiéter ne change pas leur perception ou leurs sentiments. Au lieu de cela, offrir un soutien empathique et rassurant peut aider la personne anxieuse à se sentir entendue et acceptée.

 

Il est donc crucial de reconnaître la prévalence et la complexité des troubles anxieux, qui touchent un grand nombre de personnes dans notre société. En tant que proches, il est important d’adopter une approche empathique et non-jugeante pour soutenir efficacement ceux qui souffrent d’anxiété. Plutôt que de minimiser leurs préoccupations ou de leur imposer des solutions rapides, offrir une écoute attentive et un soutien inconditionnel peut faire une différence significative dans leur bien-être mental. En comprenant les besoins uniques de chaque individu et en travaillant ensemble pour trouver des stratégies adaptées, nous pouvons contribuer à créer un environnement de soutien où chacun se sent entendu, compris et soutenu dans sa lutte contre l’anxiété.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bols chantants tibétains : Pourquoi faut il autant du bien ?

Vous cherchez un moyen original de vous détendre, de méditer et de faire vibrer votre âme ? Ne...

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...