La sclérose en plaques et ses nombreuses bizarreries

Par : Matthieu Gallet

Date:

Partager sur

La spasticité est le nom de ce type de rigidité musculaire. Mon physiothérapeute m’a expliqué que la spasticité était en réalité bénéfique pour moi. En effet, elle m’aide à rester debout, car sans elle, mes jambes fléchissent facilement. J’ai déjà chuté à cause de cette faiblesse musculaire, notamment lorsque je ne redresse pas ma jambe gauche compromise.

La spasticité est donc une arme à double tranchant, avec à la fois des aspects négatifs et positifs. Cependant, la sclérose en plaques (SEP) présente bien d’autres symptômes étranges. Par exemple, les personnes atteintes de SEP ont souvent du mal à réguler leur température corporelle. Les journées ensoleillées, qui sont normalement agréables, peuvent être synonymes de fatigue et de faiblesse pour moi. Même une légère augmentation de la température peut avoir des conséquences désastreuses.

C’est pourquoi j’apprécie les journées grises et couvertes, car elles ne provoquent pas de surchauffe. Je me demande parfois si j’aurais du trouble affectif saisonnier si je n’avais pas la SEP. Paradoxalement, la surchauffe peut me rendre si faible et fatigué que je ne suis plus capable de me déplacer seul et que j’ai besoin d’aide pour des tâches simples comme me coucher ou aller aux toilettes.

Un autre symptôme étrange de la SEP est le tremblement intentionnel. Certaines tâches deviennent beaucoup plus difficiles lorsque je suis sujet à des tremblements, comme mettre des chaussettes le matin ou brancher un appareil électronique. Parfois, les tremblements mettent du temps à se calmer, ajoutant ainsi à la difficulté de réaliser des tâches simples.

En plus de ces symptômes physiques, la SEP peut également affecter mon humeur de manière imprévisible. Je peux me sentir complètement différente d’une personne à une autre. Parfois, je suis émotionnellement instable et cela peut perturber mes plans pour la journée.

Enfin, il est important de noter que chaque personne atteinte de SEP est différente et peut présenter des symptômes variés. Même lorsque nous partageons les mêmes symptômes, nous pouvons les traiter de différentes manières. La gestion des complications oculaires telles que le nystagmus ou les problèmes d’intestin et de vessie peut être très complexe et demande une approche individuelle.

En conclusion, la SEP est une maladie complexe et imprévisible. Chaque personne atteinte a ses propres défis à relever et ses propres stratégies pour faire face aux symptômes. Malgré tout, nous partageons une compréhension commune de ce que signifie vivre avec cette maladie et nous soutenons mutuellement dans notre parcours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Sur le même thème

[categoryposts]

Articles relatifs

Les enjeux éthiques de la robotique dans le domaine médical

L'intégration croissante de la robotique dans le domaine médical révolutionne les soins de santé, offrant des possibilités sans...

Comment choisir un bol tibétain : Le guide complet pour trouver l’instrument parfait

Les bols tibétains, également connus sous le nom de bols chantants, sont devenus des outils populaires pour la...

La sonothérapie : une symphonie pour votre bien-être !

Vous êtes-vous déjà demandé si les sons pouvaient avoir un impact sur votre santé ? Eh bien, accrochez-vous...

Les bols tibétains sont-ils dangereux ?

Les bols chantants tibétains sont devenus très populaires ces dernières années pour leurs supposés bienfaits sur la relaxation...