Les migraines et les céphalées en grappe  :  prisonniers du rythme circadien ?

Date:

Partager sur

Imaginez-vous soudainement terrassé par une douleur intense, la tête comme prise dans un étau, la lumière et le bruit vous agressant. C’est la réalité quotidienne des personnes souffrant de migraine et de céphalées en grappe, des maux de tête sévères qui peuvent surgir à tout moment, perturbant impitoyablement la vie quotidienne.

Une nouvelle étude, publiée dans la revue Neurology le 29 mars 2023, apporte un éclairage nouveau sur le moment où ces crises sont les plus susceptibles de se produire.

Le rythme circadien, notre horloge biologique interne, semble jouer un rôle crucial. Comprendre ce lien pourrait aider les patients à mieux gérer leurs symptômes et à minimiser l’impact de ces maux de tête sur leur vie.

💡 Le rythme circadien : chef d’orchestre interne
L’horloge biologique du corps humain

  • Cycle d’environ 24 heures
  • Régulation du sommeil, de l’alimentation, de la température et des hormones
  • Impact sur le bien-être
  • Comprendre pour optimiser la santé et la qualité de vie

L’étude révèle des différences frappantes entre les migraines et les céphalées en grappe :

  • Migraines :
    • Plus fréquentes pendant la journée, souvent accompagnées de nausées, vomissements et sensibilité à la lumière et au bruit.
    • Les symptômes ont tendance à s’aggraver entre avril et octobre, peut-être en raison des changements de lumière du jour et de température.
    • Durée variable, pouvant aller de quelques heures à plusieurs jours.
  • Céphalées en grappe :
    • Plus fréquentes la nuit, généralement d’un seul côté de la tête et accompagnées d’une douleur oculaire et d’un larmoiement.
    • Les crises surviennent souvent en séries, plusieurs fois par jour pendant plusieurs semaines ou mois.
    • Durée plus courte que les migraines, généralement de 15 minutes à 3 heures.

Ces variations temporelles pourraient être liées à des facteurs génétiques et hormonaux :

  • Génétique : Des études ont identifié des gènes communs chez les personnes souffrant de migraine et de céphalées en grappe, certains de ces gènes étant également associés aux rythmes circadiens.
  • Hormones : Des perturbations des hormones circadiennes, comme une baisse de mélatonine (l’hormone du sommeil) et une augmentation de cortisol (l’hormone du stress), sont observées chez les patients souffrant de ces maux de tête.

Ces perturbations de l’horloge interne peuvent affecter le sommeil et la douleur, contribuant à la survenue des crises.

Des implications prometteuses pour la gestion des symptômes :

  • Ajustement du sommeil et de la prise de médicaments :
    • Se coucher et se lever à la même heure chaque jour, y compris les week-ends.
    • Éviter la caféine et l’alcool en soirée.
    • Prendre des médicaments préventifs contre la migraine à heures régulières, en fonction du rythme circadien individuel.
  • Stratégies pour les crises matinales :
    • Se lever du lit dès le réveil, même si vous vous sentez fatigué.
    • S’exposer à la lumière du jour dès que possible.
    • Boire un café ou un thé pour vous aider à vous lever.
    • Prendre des médicaments contre la douleur rapidement.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour explorer les implications de ce lien et développer des traitements plus précis et personnalisés.

En attendant, cette découverte offre un nouvel espoir aux personnes souffrant de migraine et de céphalées en grappe, en leur permettant de mieux comprendre et anticiper les moments où les crises sont les plus susceptibles de se produire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bols chantants tibétains : Pourquoi faut il autant du bien ?

Vous cherchez un moyen original de vous détendre, de méditer et de faire vibrer votre âme ? Ne...

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...