Médicaments, régime et autres thérapies

Date:

Partager sur

Le syndrome de Dravet est un trouble épileptique difficile à contrôler, pour lequel le régime cétogène peut être utilisé en tant que traitement de deuxième intention. Des études ont montré que près des deux tiers des personnes atteintes de ce syndrome réagissent positivement à ce régime, avec une diminution voire une absence de crises.

Le régime cétogène consiste à obtenir environ 90% de ses calories quotidiennes à partir de matières grasses plutôt que de glucides. Les sources de matières grasses comprennent le beurre, la crème fouettée épaisse, la mayonnaise, ainsi que l’huile de canola et d’olive. Ce régime est très strict et doit être adapté aux besoins caloriques de chaque individu, en contrôlant soigneusement la consommation de glucides et de protéines. Pour cette raison, il est recommandé aux personnes atteintes du syndrome de Dravet de travailler en étroite collaboration avec un diététiste pour élaborer un plan efficace.

Il est important de noter que le régime cétogène peut entraîner certains effets secondaires, tels que des problèmes gastro-intestinaux tels que des nausées, des vomissements et de la constipation, ainsi que des calculs rénaux et un taux de cholestérol élevé. Cependant, il présente moins d’effets secondaires tels que la léthargie, les problèmes cognitifs et comportementaux que les traitements médicamenteux traditionnels.

Le régime cétogène est donc une option intéressante pour les personnes atteintes du syndrome de Dravet qui ne répondent pas aux traitements médicamenteux classiques. Il permet de réduire la fréquence des crises, voire de les éliminer complètement. Cependant, il est nécessaire de suivre ce régime de manière stricte et de travailler en étroite collaboration avec un diététiste pour éviter tout risque d’effets secondaires indésirables.

En conclusion, le régime cétogène est une alternative thérapeutique efficace pour traiter le syndrome de Dravet et d’autres troubles épileptiques difficiles à contrôler. Il permet de réduire la fréquence des crises et présente moins d’effets secondaires que les traitements médicamenteux traditionnels. Cependant, il est important de le suivre de manière stricte et d’être suivi par un diététiste pour éviter tout risque d’effets secondaires indésirables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Physiothérapie pour la maladie de Parkinson : qu’est-ce qui aide vraiment ?

La maladie de Parkinson (MP) est un trouble progressif qui affecte le système nerveux, agissant comme le...

J’ai essayé le BEMER Pro Set pour les symptômes de la SEP

Le coffret BEMER Pro est un appareil qui délivre une énergie électromagnétique pulsée au corps en général...

Quand demander des soins d’urgence pour la SEP

Les soins urgents ou d'urgence sont parfois nécessaires pour les personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP) pour...

Comment Zoloft a calmé les bavardages et m’a rendu moi-même

Un jour, alors que je parcourais la base de données médicale PubMed sur mon ordinateur, je suis...