Mythes courants sur la sclérose en plaques : Démystifier les idées fausses

Date:

Partager sur

La sclérose en plaques (SEP) est souvent entourée de mythes et de croyances erronées. Ces idées fausses peuvent créer de la confusion et de la peur inutiles chez les personnes atteintes de SEP et leurs proches.

Cet article vise à démystifier 15 mythes courants sur la SEP, en fournissant des informations factuelles et éclairant les réalités de la maladie.

Mythe 1 : La SEP est contagieuse.

Réalité : La SEP n’est pas contagieuse. Elle ne se transmet pas d’une personne à l’autre par contact direct ou indirect. Il s’agit d’une maladie auto-immune, ce qui signifie que le système immunitaire attaque par erreur les cellules saines du corps, en particulier la gaine de myéline qui protège les nerfs.

Mythe 2 : La SEP est une maladie héréditaire.

Réalité : La SEP n’est pas directement héréditaire. Cependant, des facteurs génétiques peuvent rendre une personne plus susceptible de développer la maladie. Si un membre de votre famille proche est atteint de SEP, votre risque est légèrement augmenté. Mais il est important de noter que la plupart des personnes atteintes de SEP n’ont pas de famille proche atteinte de la maladie.

Mythe 3 : Je ne peux rien faire pour aider ma SEP.

Réalité : Il existe de nombreuses choses que vous pouvez faire pour améliorer votre qualité de vie et ralentir la progression de la SEP. Voici quelques exemples :

  • Adopter un mode de vie sain : Cela inclut ne pas fumer, maintenir un poids santé, faire de l’exercice régulièrement, s’assurer d’un bon niveau de vitamine D et avoir une alimentation saine.
  • Prendre vos médicaments tels que prescrits : Il est important de suivre attentivement les instructions de votre médecin pour maximiser l’efficacité de vos médicaments.
  • Gérer le stress : Le stress peut aggraver les symptômes de la SEP. Il existe de nombreuses techniques de gestion du stress, comme la relaxation, la méditation et le yoga, qui peuvent vous aider.
  • Suivre une réadaptation : La réadaptation peut vous aider à améliorer votre mobilité, votre force et votre coordination.
  • Parler à un psychologue : La SEP peut avoir un impact émotionnel important. Un psychologue peut vous aider à gérer vos émotions et à faire face aux défis de la maladie.

Mythe 4 : Je ne peux pas travailler avec la SEP.

Réalité : De nombreuses personnes atteintes de SEP peuvent continuer à travailler et à avoir une carrière enrichissante. Il existe des aménagements et des aides disponibles pour vous aider à rester en emploi. Par exemple, vous pouvez demander des horaires de travail flexibles, la possibilité de travailler à domicile ou des technologies d’assistance.

Mythe 5 : La sclérose en plaques n’est pas associée à des troubles cognitifs.

Réalité : La SEP peut affecter vos fonctions cognitives, comme la mémoire, la concentration et la vitesse de traitement de l’information. Cela peut varier d’une personne à l’autre et peut aller de légers troubles à des difficultés plus importantes.

Mythe 6 : Le traitement de la sclérose en plaques devrait commencer avec des médicaments moins puissants.

Réalité : Il est souvent préférable de commencer par un traitement plus puissant pour prévenir les dommages irréversibles aux nerfs. Il existe de nombreuses options de traitement disponibles, et votre médecin peut vous aider à trouver celle qui vous convient le mieux.

Mythe 7 : Les femmes atteintes de SEP ne devraient pas tomber enceintes.

Réalité : Les femmes atteintes de SEP peuvent tomber enceintes et avoir une grossesse saine. Cependant, il est important de planifier à l’avance et de parler à votre médecin des risques et des complications potentiels. La SEP peut avoir un impact sur la fertilité et la grossesse, mais avec une surveillance adéquate, la plupart des femmes atteintes de SEP peuvent mener une grossesse à terme sans problème majeur.

Mythe 8 : La SEP est une condamnation à mort.

Réalité : La SEP n’est pas une condamnation à mort. Avec un traitement adéquat et un mode de vie sain, les personnes atteintes de SEP peuvent vivre une vie longue et productive. L’espérance de vie des personnes atteintes de SEP est généralement légèrement réduite par rapport à la population générale, mais les progrès de la recherche et des traitements permettent d’améliorer continuellement le pronostic.

Mythe 9 : Il n’y a aucun espoir de guérison pour la SEP.

Réalité : La recherche sur la SEP progresse rapidement et de nouveaux traitements prometteurs sont en cours de développement. Il est possible qu’un jour, la SEP soit guérissable. De nombreux essais cliniques sont en cours pour tester de nouveaux médicaments et approches thérapeutiques qui pourraient un jour guérir la SEP ou ralentir considérablement sa progression.

Mythe 10 : La SEP est une maladie rare.

Réalité : La SEP est une maladie relativement courante, affectant environ 2,5 millions de personnes dans le monde. Elle est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes et se manifeste généralement entre 20 et 40 ans.

Mythe 11 : La SEP est toujours progressive.

Réalité : La SEP peut évoluer de différentes manières. Certains types de SEP ne progressent pas du tout, tandis que d’autres peuvent progresser rapidement ou lentement. Il est impossible de prédire comment la SEP évoluera chez une personne donnée.

Mythe 12 : La SEP est uniquement une maladie physique.

Réalité : La SEP peut également avoir un impact émotionnel et psychologique. Les personnes atteintes de SEP peuvent ressentir de la fatigue, de la dépression, de l’anxiété et des troubles du sommeil.

Mythe 13 : Il n’y a aucun soutien disponible pour les personnes atteintes de SEP.

Réalité : De nombreuses organisations et associations caritatives offrent du soutien et des informations aux personnes atteintes de SEP et à leurs familles. Vous pouvez trouver des ressources en ligne ou dans votre communauté.

Mythe 14 : La SEP est une maladie invisible.

Réalité : La SEP peut être une maladie visible, avec des symptômes tels que des troubles de la marche, de la fatigue et de la spasticité. Cependant, il est important de se rappeler que la SEP n’est pas définie par ses symptômes visibles et que chaque personne vit la maladie différemment.

Mythe 15 : Les personnes atteintes de SEP ne peuvent pas vivre une vie normale.

Réalité : Les personnes atteintes de SEP peuvent vivre une vie normale et épanouissante. Elles peuvent avoir une carrière, une famille et des amis. Il est important de se concentrer sur ce que vous pouvez faire et non sur ce que vous ne pouvez pas faire.

Il est donc important de démystifier les idées fausses sur la SEP. La SEP est une maladie complexe, mais avec un traitement adéquat et un mode de vie sain, les personnes atteintes de SEP peuvent vivre une vie longue et productive.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bols chantants tibétains : Pourquoi faut il autant du bien ?

Vous cherchez un moyen original de vous détendre, de méditer et de faire vibrer votre âme ? Ne...

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...