Sclérose en plaques : les yeux en sont victimes

Date:

Partager sur

Beaucoup de personnes atteintes de la SEP ont indiqué que c’est leur ophtalmologiste qui les a référées à un neurologue pour une consultation. Leurs prestataires de soins primaires ne leur ont pas fait cette recommandation. La SEP peut entraîner divers problèmes de vision, dont j’ai moi-même fait l’expérience pour la première fois le week-end dernier.

L’un de ces problèmes est appelé nystagmus, qui se caractérise par un mouvement oculaire horizontal ou vertical incontrôlé. Cela peut donner l’impression d’un « tremblement » dans notre champ de vision, ce qui peut être perçu comme une difficulté à se concentrer. Une personne qui observe nos yeux peut souvent voir des tremblements lorsque nous essayons de fixer un objet immobile dans l’espace. Ceux qui n’ont jamais souffert de nystagmus ne peuvent pas vraiment comprendre à quel point cette expérience peut être effrayante et même dangereuse.

Dans mon cas, mes yeux ne tremblaient pas dans leurs orbites. J’ai plutôt souffert de diplopie, également connue sous le nom de « vision double ». Cela serait dû à une mauvaise orientation des muscles plutôt qu’au nerf optique lui-même. Cela semble logique si l’on considère comment mes mains, mes bras, mes jambes et d’autres parties de mon corps sont affectés. Si je ne parviens pas à maintenir mon bras stable à cause de mes tremblements intentionnels, je peux tout à fait comprendre que mes yeux puissent aussi être touchés, car ils nécessitent un contrôle beaucoup plus précis pour rester alignés.

Mon épisode de vision double n’a duré que quelques heures et, comme recommandé, il s’est atténué avec du repos et en fermant les yeux pendant un court moment. Je ne dirais pas que j’ai fait une sieste, car mon cerveau était bien trop conscient des conséquences possibles pour me permettre de me reposer réellement. Cependant, j’ai pris soin de passer prudemment la première partie de cette semaine en réaction à cet épisode.

C’était comme si quelque chose de nouveau surgissait d’un coin sombre de ce couloir hanté que nous parcourons avec la SEP, et j’ai réagi en marchant sur la pointe des pieds, le corps accroupi et les bras à moitié tendus, en anticipant la prochaine difficulté dans le prochain virage brumeux.

Ce symptôme m’a pris au dépourvu et m’a vraiment effrayé. Nous ne parlons pas souvent des symptômes de la vision dans ces pages, mais peut-être est-il temps d’en discuter davantage.

Je vous souhaite, ainsi qu’à votre famille, une excellente santé.

Cordialement,

Trévis

N’oubliez pas que vous pouvez aussi me suivre sur ma page Facebook « La vie avec la SEP » et sur Twitter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bols chantants tibétains : Pourquoi faut il autant du bien ?

Vous cherchez un moyen original de vous détendre, de méditer et de faire vibrer votre âme ? Ne...

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...