Une étude suggère une nouvelle façon de dépister le risque d’autisme plus tôt que les autres méthodes

Date:

Partager sur

La détection précoce de l’autisme chez les enfants est essentielle pour un traitement efficace. Une nouvelle recherche présentée en mai lors du congrès annuel 2019 de la Société internationale de recherche sur l’autisme à Montréal suggère qu’un outil de dépistage du développement déjà utilisé dans les cabinets de médecins pourrait aider à identifier les enfants atteints d’autisme plus tôt et avec plus de précision.

Les chercheurs ont utilisé le dépistage développemental, ainsi que les dépistages traditionnels de l’autisme, pour détecter rétrospectivement des signes d’autisme à l’âge de 30 mois chez 75% des enfants qui ont ensuite reçu un diagnostic d’autisme. En revanche, les méthodes traditionnelles de dépistage de l’autisme ne détectaient l’autisme qu’à l’âge de 30 mois chez environ 50% des enfants autistes.

Il est important de noter que ces outils de dépistage ne permettent pas de poser un diagnostic d’autisme, mais ils alertent les cliniciens qu’un enfant présente un risque accru d’autisme. Des tests de diagnostic supplémentaires sont nécessaires pour poser un diagnostic d’autisme. Actuellement, si un dépistage traditionnel suggère qu’un enfant présente des signes d’autisme, le pédiatre doit les référer à un spécialiste pour une évaluation et, si nécessaire, un diagnostic.

L’intervention précoce est cruciale pour aider les enfants autistes à atteindre leur plein potentiel, car le cerveau est plus malléable lorsqu’ils sont plus jeunes. C’est pourquoi cette recherche sur un dépistage précoce amélioré est si importante. Si des interventions spécifiques à l’autisme peuvent être proposées avant l’âge de 3 ans, cela pourrait vraiment capitaliser sur les changements importants qui se produisent dans le cerveau des enfants pendant cette période.

Tous les enfants ne bénéficieront pas de la même manière d’une intervention précoce, mais les données actuelles suggèrent que cela donne à chaque individu le meilleur potentiel pour obtenir les meilleurs résultats possibles.

La plupart des enfants autistes ne sont diagnostiqués qu’après l’âge de 4 ans, même si l’Académie américaine de pédiatrie recommande un dépistage de l’autisme à 18 et 24 mois. Il est donc crucial de trouver des moyens plus efficaces de détecter l’autisme dès que possible.

Dans cette étude, les chercheurs ont analysé les données de 32 280 enfants qui avaient subi des tests de développement lors de leurs visites de bien-être dans des cliniques de soins primaires. Ils ont utilisé les données de dépistage du développement pour identifier des signes de ralentissement du développement qui pourraient être révélateurs de l’autisme.

Les résultats ont montré que le dépistage de la décélération du développement pouvait détecter 65% des enfants qui recevraient plus tard un diagnostic d’autisme avant l’âge de 30 mois, tandis que le dépistage traditionnel de l’autisme n’en détectait que 50%. Les deux méthodes utilisées ensemble ont permis de détecter 75% des enfants autistes.

Ce nouvel outil de dépistage est très prometteur pour identifier l’autisme plus tôt. Il utilise des données existantes et peut être mis en œuvre à faible coût dans les soins primaires.

Cependant, il est important de reproduire ces résultats dans d’autres systèmes de santé pour s’assurer de leur validité. De plus, les chercheurs espèrent pouvoir identifier des signes de ralentissement du développement avant l’âge de 18 mois, ce qui serait plus précoce que les lignes directrices actuelles.

Il est essentiel pour les parents de surveiller attentivement le développement de leur enfant et de signaler tout retard ou signe préoccupant à leur pédiatre. Une intervention précoce est la clé pour aider les enfants autistes à atteindre leur plein potentiel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...

Quelles maladies un chien peut il transmettre à l’homme ?

Nos amis à quatre pattes peuvent nous apporter beaucoup de joie et d'affection, mais il est important de...