Comment repérer les signes d’une poussée de SEP

Date:

Partager sur

Comment traiter une rechute de sclérose en plaques (SEP) ?

Lorsqu’il s’agit de traiter une rechute de SEP, toutes les poussées ne nécessitent pas de traitement. Selon le National Multiple Sclerosis Society (NMSS), les légers changements sensoriels ou les épisodes de fatigue qui n’ont pas d’impact significatif sur la vie quotidienne peuvent généralement s’améliorer d’eux-mêmes.

Cependant, les poussées sévères de SEP sont généralement traitées par une courte cure de médicaments à haute dose. Les corticostéroïdes sont le traitement le plus couramment utilisé, administrés par voie intraveineuse ou orale pendant trois à cinq jours. Ces médicaments réduisent l’inflammation et accélèrent la récupération après une rechute, mais ils ne corrigent pas les dommages causés au système nerveux.

Dans le cas où les patients ne peuvent pas tolérer ou ne répondent pas aux corticostéroïdes, il existe d’autres options de traitement. Parmi celles-ci, on trouve le HP Acthar Gel, une préparation hautement purifiée d’hormone adrénocorticotrope (ACTH) dans un gel. L’ACTH stimule la sécrétion de cortisol, corticostérone et aldostérone, selon le NMSS. La plasmaphérèse, également connue sous le nom de « procédure de nettoyage du sang », peut également être utilisée pour les personnes qui n’ont pas répondu de manière adéquate aux corticostéroïdes. Enfin, la réhabilitation sous différentes formes peut aider à rétablir les fonctions physiques et mentales affectées par une poussée de SEP.

Peut-on prévenir les rechutes de SEP ?

Bien que les poussées de SEP ne soient peut-être pas complètement évitables, les médicaments modificateurs de la maladie pour la SEP les plus récents réduisent la fréquence et la gravité des rechutes, selon le NMSS. Cependant, il peut être nécessaire d’essayer plusieurs médicaments avant de trouver celui qui convient le mieux à chaque patient.

En plus des médicaments, il est recommandé de rester calme et d’adopter une attitude positive autant que possible pour prévenir les poussées. Selon les experts, maintenir un faible niveau de stress, prendre soin de soi et demander le soutien de ses proches sont des actions importantes pour gérer la SEP.

En termes de symptômes courants de la SEP, il est essentiel d’avoir un plan pour éviter la fatigue. Cette fatigue est différente de la fatigue normale et peut être extrêmement invalidante. Des habitudes de sommeil saines, en évitant la caféine et l’alcool, ainsi que la pratique régulière d’exercice physique, peuvent aider à prévenir la fatigue due à la SEP. De plus, il existe des médicaments spécifiques pour lutter contre la fatigue.

Le brouillard cérébral est un autre symptôme souvent négligé de la SEP, qui se manifeste par une diminution de la capacité de pensée, de la confusion et des difficultés de concentration. Éviter de faire plusieurs tâches à la fois et prendre des notes peuvent aider à rester concentré et à se souvenir des choses. La rééducation cognitive peut également être bénéfique.

En ce qui concerne les symptômes douloureux, il est important de trouver des solutions pour les atténuer. Par exemple, la spasticité musculaire peut être soulagée par des techniques de respiration profonde et de méditation. L’utilisation d’eau contenant des électrolytes peut également aider.

Enfin, il est essentiel de prendre la dépression au sérieux, car elle est courante chez les personnes atteintes de SEP. Il est recommandé de rechercher beaucoup de soutien, de faire régulièrement de l’exercice et d’utiliser des techniques de réduction du stress telles que le yoga ou la méditation pour combattre ce symptôme. Lorsque la dépression persiste malgré les efforts d’auto-soins, il est important de demander l’aide d’un professionnel de la santé mentale.

En résumé, le traitement des rechutes de SEP dépend du degré de gravité de la poussée. Les corticostéroïdes sont le traitement le plus couramment utilisé, mais d’autres options sont disponibles pour les patients qui ne peuvent pas tolérer ou ne répondent pas aux stéroïdes. De plus, il est possible de réduire la fréquence et la gravité des rechutes grâce aux médicaments modificateurs de la maladie pour la SEP. En adoptant un mode de vie sain, en évitant le stress et en demandant le soutien nécessaire, il est possible de prévenir certaines rechutes et de gérer les symptômes de la SEP au quotidien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...

Quelles maladies un chien peut il transmettre à l’homme ?

Nos amis à quatre pattes peuvent nous apporter beaucoup de joie et d'affection, mais il est important de...