Comment traite-t-on une commotion cérébrale et que pouvez-vous faire pendant la période de récupération ?

Date:

Partager sur

Il est important de garder une trace des choses dont vous avez plus de mal à vous souvenir et de les mentionner lors de votre prochain rendez-vous chez le médecin. Si vous vous sentez facilement distrait, il est conseillé de se concentrer sur une tâche à la fois. Par exemple, évitez de cuisiner en regardant la télévision et concentrez-vous uniquement sur la préparation du dîner.

Jusqu’à ce que vos symptômes disparaissent, il est recommandé de demander de l’aide à un membre de votre famille ou à un ami proche pour prendre des décisions importantes. Le soutien et les conseils d’une personne de confiance peuvent faciliter la prise de décisions lorsque vous avez du mal à vous souvenir de certaines choses.

Avant de reprendre vos activités normales, il est essentiel de consulter votre médecin. Il est conseillé de reprendre progressivement vos activités, plutôt que de les reprendre toutes en même temps. Il est également important de discuter de votre état avec votre employeur et de demander à votre médecin quand vous pourrez retourner au travail. Il est possible de prévoir un retour progressif en travaillant des demi-journées et en adaptant vos activités professionnelles jusqu’à votre rétablissement complet.

Après une commotion cérébrale, votre capacité de réaction peut être ralentie. Il est donc essentiel de consulter votre médecin pour savoir quand vous pourrez faire du vélo, conduire une voiture ou utiliser des machines lourdes en toute sécurité. Suivre les recommandations du médecin vous permettra de garantir votre sécurité et celle des autres.

Il est important d’éviter de consommer des boissons alcoolisées jusqu’à ce que votre médecin vous donne le feu vert. Il est également essentiel de ne prendre que les médicaments dont vous avez parlé avec votre médecin et pour lesquels vous avez reçu son approbation. Il est recommandé d’éviter de prendre de l’aspirine, de l’ibuprofène (Advil, Motrin) et du naproxène sodique (Aleve) pendant les premières 24 heures, car ils peuvent augmenter le risque de saignement. Après 24 heures, ces médicaments sont considérés comme sûrs. Vous pouvez prendre de l’acétaminophène (Tylenol) dans les 24 premières heures pour soulager la douleur.

Au début, il est préférable d’éviter une utilisation prolongée de l’ordinateur, y compris les jeux informatiques et . Les experts recommandent également d’éviter les montagnes russes et autres manèges à grande vitesse pendant la période de récupération. Ces activités peuvent aggraver les symptômes et retarder votre rétablissement.

En suivant ces recommandations et en consultant régulièrement votre médecin, vous favoriserez votre rétablissement après une commotion cérébrale. Il est important d’être patient et de prendre le temps nécessaire pour récupérer complètement avant de reprendre vos activités normales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bols chantants tibétains : Pourquoi faut il autant du bien ?

Vous cherchez un moyen original de vous détendre, de méditer et de faire vibrer votre âme ? Ne...

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...