Gérer la migraine chronique : conseils d’experts

Date:

Partager sur

Pour mieux gérer les priorités en matière de médicaments, il est essentiel de prendre en compte les priorités fonctionnelles des patients. Selon Dougherty, il est important de discuter avec les patients de leurs objectifs fonctionnels. Par exemple, pour une personne souffrant de migraine chronique qui travaille du lundi au vendredi, Dougherty peut recommander de prendre des médicaments deux ou trois jours par semaine. Elle suggère également de profiter du week-end, lorsque l’on dispose de plus de temps et de soutien familial, pour intensifier les thérapies cognitivo-comportementales, le biofeedback et les techniques non médicamenteuses.

Il est essentiel de définir des objectifs concrets en termes d’activités que l’on souhaite accomplir. Que ce soit assister à un événement familial ou terminer une course de 5 km, il est important de définir des attentes réalistes et d’élaborer un plan pour y parvenir.

Il est également important d’utiliser des thérapies non médicamenteuses autant que possible. Dougherty recommande de donner aux patients une boîte à outils complète pour traiter leur migraine, car les médicaments ne sont qu’une partie de la solution. Malheureusement, les interventions non médicamenteuses sont souvent sous-utilisées en raison du manque de couverture par les assurances.

Certaines thérapies et pratiques ont été démontrées pour avoir un impact positif sur la migraine. Par exemple, la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience vise à aider les patients à changer leurs schémas de pensée négatifs et à modifier les comportements qui peuvent augmenter le risque de crise de migraine. La réduction du stress basée sur la pleine conscience a également été démontrée comme efficace pour réduire la détresse psychologique chez les personnes souffrant de migraine. Les changements de style de vie, tels qu’une meilleure hygiène de sommeil, une activité physique régulière, la gestion du stress et la communication avec sa famille, peuvent également contribuer à améliorer la migraine.

L’acupuncture est une autre option à considérer. Des preuves indiquent que l’acupuncture peut réduire la fréquence des maux de tête chez les personnes souffrant de migraine.

Si malgré tous les traitements disponibles, les patients ont toujours des jours de maux de tête, Dougherty recommande de canaliser leur frustration en quelque chose de positif. S’impliquer dans l’éducation des autres et plaider pour la migraine chronique à travers des groupes de défense ou des communautés de soutien peut aider. Il est également important d’utiliser les ressources disponibles, comme la Coalition pour les patients atteints de maux de tête et de migraine, qui fournit des informations et des conseils pour surmonter les obstacles à l’assurance et obtenir une aide financière pour les traitements.

Il est également crucial d’être honnête avec son fournisseur de soins de santé. Si les traitements ne fonctionnent pas ou entraînent des difficultés financières, il est important d’en discuter avec son médecin. Enfin, il est essentiel de se concentrer sur ce que l’on peut faire et de trouver des moyens de maximiser la joie malgré la maladie. Il existe de nombreuses ressources, comme le podcast NPR Hidden Brain, qui peuvent aider à changer de perspective et à trouver des solutions pour vivre au mieux avec la migraine. L’Association des troubles migraineux propose également des ressources et des informations pour aider les personnes souffrant de migraine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Physiothérapie pour la maladie de Parkinson : qu’est-ce qui aide vraiment ?

La maladie de Parkinson (MP) est un trouble progressif qui affecte le système nerveux, agissant comme le...

J’ai essayé le BEMER Pro Set pour les symptômes de la SEP

Le coffret BEMER Pro est un appareil qui délivre une énergie électromagnétique pulsée au corps en général...

Quand demander des soins d’urgence pour la SEP

Les soins urgents ou d'urgence sont parfois nécessaires pour les personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP) pour...

Comment Zoloft a calmé les bavardages et m’a rendu moi-même

Un jour, alors que je parcourais la base de données médicale PubMed sur mon ordinateur, je suis...