L’alcool est responsable d’un décès sur cinq chez les jeunes adultes avant la pandémie

Date:

Partager sur

La consommation d’alcool a augmenté pendant la pandémie de covid-19 en raison du stress de la vie quotidienne et de l’absence de routines scolaires et professionnelles régulières, ce qui a poussé de nombreuses personnes à boire davantage. Cependant, une nouvelle étude sur les décès liés à l’alcool suggère que la consommation excessive d’alcool était déjà un problème croissant avant la pandémie.

Selon une étude des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), environ 1 décès sur 8 chez les adultes américains âgés de 20 à 64 ans était dû à une consommation excessive d’alcool au cours de la période de cinq ans se terminant en 2019. De plus, la consommation d’alcool était responsable d’environ un décès sur cinq chez les jeunes adultes âgés de 20 à 49 ans pendant la même période.

Les chercheurs du CDC ont souligné que plusieurs changements politiques pourraient aider à prévenir ces décès, tels que des taxes plus élevées sur l’alcool, une réglementation plus stricte de la vente d’alcool et un dépistage et un traitement plus larges de l’abus d’alcool. Ils ont également souligné que ces décès prématurés pourraient être réduits grâce à une mise en œuvre accrue de politiques fondées sur des données probantes en matière d’alcool.

La consommation excessive d’alcool est depuis longtemps associée à plusieurs causes majeures de décès prématurés, telles que les maladies cardiaques, les maladies du foie, certains cancers, les accidents de la route et d’autres blessures involontaires. Cependant, de nombreux décomptes antérieurs de décès liés à l’alcool aux États-Unis se sont concentrés uniquement sur les maladies alcooliques du foie, et non sur des causes telles que le cancer qui peuvent être partiellement imputables à la consommation d’alcool.

Pour cette nouvelle étude, les chercheurs ont utilisé une base de données du CDC qui calcule la proportion de décès dus à une grande variété de causes pouvant être entièrement ou partiellement attribués à la consommation d’alcool. Cela leur a permis d’inclure des décès qui sont parfois liés à l’alcool, tels que les noyades, les chutes, l’hypertension artérielle, les accidents vasculaires cérébraux et plusieurs types de cancer.

Pendant la période d’étude, environ 90 000 décès par an chez les adultes âgés de 20 à 64 ans étaient dus à une consommation excessive d’alcool, ce qui représentait 12,9% des décès dans ce groupe d’âge. La proportion de décès liés à l’alcool variait selon les États, allant de 9,3% dans le Mississippi à 21,7% au Nouveau-Mexique.

L’alcool était responsable de 15% des décès chaque année chez les hommes, contre 9,4% chez les femmes. Les principales causes de décès liés à l’alcool étaient similaires pour les hommes et les femmes, mais variaient légèrement selon l’âge.

Une des limites de cette étude est qu’elle pourrait avoir sous-estimé le nombre de décès liés à l’alcool, car elle ne disposait que de données sur les décès pour lesquels des problèmes liés à l’alcool étaient identifiés comme cause sous-jacente du décès. De plus, cette étude ne couvrait pas la période de la pandémie, qui a aggravé le problème de la consommation excessive d’alcool.

Pour minimiser le risque de ces décès évitables, le CDC recommande aux adultes de boire avec modération, en respectant les directives alimentaires américaines qui ne recommandent pas plus de deux verres par jour pour les hommes et un pour les femmes. Ils soulignent également que moins est meilleur pour la santé. Une boisson correspond à 12 onces de bière, un verre de 5 onces de vin, 8 onces de liqueur de malt ou un shot de 1,5 once de spiritueux ou d’alcool.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Comment je m’éloigne de la SEP

Depuis plus de vingt ans, j'ai été diagnostiqué avec la sclérose en plaques (SEP) et j'ai partagé...

https://www.everydayhealth.com/columns/trevis-gleason-life-with-multiple-sclerosis/finding-balance-in-a-post-pandemic-world/

Trouver l'équilibre dans un monde post-pandémique Dans un monde post-pandémique, il est crucial de trouver un équilibre pour...

https://www.everydayhealth.com/outside-in/how-multiple-sclerosis-affects-the-body/

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie auto-immune qui affecte le système nerveux central, comprenant le...

Troubles du sommeil : ces signes qui pourraient indiquer une maladie grave

Le sommeil est un élément essentiel à notre santé et à notre bien-être. Il nous permet de recharger...