Méningite fongique : types, symptômes et traitement

Date:

Partager sur

Le champignon Coccidioides peut provoquer une méningite lorsqu’il pénètre dans l’organisme par inhalation de ses spores après une perturbation de l’environnement. Il se trouve dans les sols arides du sud-ouest des États-Unis, ainsi que dans certaines régions d’Amérique centrale et du Sud, et est transporté par le vent et la poussière. Cette infection est connue sous le nom de fièvre de la vallée et affecte principalement les poumons, entraînant des symptômes similaires à ceux de la grippe. Comme d’autres infections fongiques, elle commence généralement par une infection respiratoire et peut éventuellement conduire à une méningite.

Certaines personnes sont plus susceptibles de contracter une infection à Coccidioides, notamment les Américains noirs, les Philippins, les femmes enceintes (surtout au troisième trimestre) et les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Les raisons exactes pour lesquelles les Noirs américains et les Philippins présentent un risque accru ne sont pas encore connues. En Californie, les taux de fièvre de la vallée sont en constante augmentation depuis 1998, ce qui pourrait être dû aux saisons plus humides et aux périodes de sécheresse qui suivent, ainsi qu’à une augmentation de la construction qui soulève de la poussière.

Il n’existe aucun moyen sûr de se protéger complètement contre ce champignon, mais il est possible de réduire son exposition en prenant certaines mesures. Il est recommandé d’éviter les zones connues pour la présence de champignons, de porter des masques respiratoires N95, de fermer les fenêtres de la maison et de la voiture, et d’utiliser des climatiseurs à recirculation. Ces mesures sont particulièrement importantes pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

En résumé, le champignon Coccidioides peut causer une méningite lorsqu’il est inhalé après une perturbation de l’environnement. Il se trouve dans les sols arides de certaines régions des États-Unis, d’Amérique centrale et du Sud, et est transporté par le vent et la poussière. Les personnes les plus à risque sont les Américains noirs, les Philippins, les femmes enceintes au troisième trimestre et les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Il n’existe pas de moyen infaillible pour se protéger contre ce champignon, mais en prenant certaines mesures de précaution, comme éviter les zones connues pour la présence de champignons et utiliser des masques respiratoires, il est possible de réduire le risque d’infection. Ces mesures sont particulièrement importantes pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Est-il temps de passer à un exercice MS ?

En préparation d'une interview demandée pour une station de radio locale, j'ai effectué des recherches qui m'ont...

La névralgie du trijumeau est une véritable douleur au visage

Dans mes rêves les plus fous, je n'aurais jamais imaginé me réveiller un jour avec une douleur...

Le tériflunomide peut retarder l’apparition des symptômes de la SEP chez les personnes atteintes de RIS

Le syndrome radiologiquement isolé (RIS) est une condition dans laquelle une personne présente des anomalies et des...

Physiothérapie pour la maladie de Parkinson : qu’est-ce qui aide vraiment ?

La maladie de Parkinson (MP) est un trouble progressif qui affecte le système nerveux, agissant comme le...