Le lien entre les commotions cérébrales et les problèmes de sommeil

Date:

Partager sur

J’ai tout essayé pour mon insomnie : le lait et le miel, la mélatonine, l’huile de lavande, les douches froides, les somnifères, l’hypnothérapie, la méditation, le jus de cerise, l’acupuncture et les herbes chinoises. Mais rien ne semblait fonctionner. Rien, jusqu’à ce que je découvre la véritable cause de mes troubles nocturnes : un traumatisme crânien.

En 1999, à l’âge de 16 ans, j’ai été renversé par une voiture alors que je traversais la rue à Westport, dans le Connecticut. Les blessures que j’ai subies, y compris celles au cerveau, étaient graves. Les médecins qui m’ont pris en charge sur place m’ont trouvé inconscient et m’ont immédiatement conduit au centre de traumatologie de l’hôpital de Bridgeport. J’ai subi une intervention chirurgicale pour retirer une rate rompue, et des tiges métalliques ont été implantées dans mon fémur et mon humérus cassés du côté gauche.

En plus de ces interventions, les médecins ont placé un moniteur intracrânien dans mon cerveau pour surveiller la pression. Après six jours, j’ai commencé à sortir du coma. Une fois stabilisé, j’ai été transféré dans un centre de réadaptation où j’ai réappris à marcher, parler, lire, écrire et retrouver mes capacités antérieures à l’accident.

Quelques semaines après mon retour du centre de réadaptation, j’ai commencé à me plaindre de difficultés à m’endormir. Les infirmières ont noté cette plainte dans mon dossier médical et ont ajouté une pilule supplémentaire à mon traitement nocturne.

Malheureusement, le sommeil continuait à m’échapper après ma sortie du centre de réadaptation. Nuit après nuit, je me tournais et me retournais dans mon lit, luttant pour trouver le sommeil.

Pendant plus de dix ans, j’ai essayé toutes sortes de thérapies du sommeil. J’ai entamé chaque nouveau traitement avec espoir, pour finalement être déçu des semaines voire des mois plus tard, alors que je restais éveillé tard dans la nuit, cherchant désespérément le sommeil.

Le manque de sommeil a commencé à me stresser, car je m’inquiétais de mes performances scolaires ou professionnelles le lendemain, ce qui ne faisait qu’aggraver mon insomnie. Finalement, je m’effondrais juste au moment où le soleil se levait à travers mes rideaux, puis je me réveillais et devais passer la journée dans un état de zombie. Parfois, j’arrivais à dormir une nuit complète grâce à l’épuisement. Mais le cycle recommençait invariablement.

Cette situation a duré de nombreuses années.

Puis, en 2017, lors d’une visite chez un traumatologue pour des douleurs constantes au genou et à la hanche gauche, liées à l’accident, le médecin a enfin trouvé la réponse à mes problèmes de sommeil. En examinant mon historique médical, il m’a demandé pourquoi je prenais du Lexapro, un médicament couramment prescrit pour l’anxiété et la dépression.

« C’est pour dormir », ai-je répondu. « Je souffre d’insomnie depuis longtemps ».

Le médecin m’a regardé et a déclaré : « Cela pourrait être lié à votre traumatisme crânien ».

J’étais abasourdi.

Pendant les 18 années qui ont suivi mon accident, personne ne m’avait jamais suggéré que mes problèmes physiques ou mentaux étaient liés à un traumatisme crânien. Après ma sortie du centre de réadaptation, il n’y avait eu aucun suivi médical, et je pensais que j’étais complètement rétabli une fois que j’avais retrouvé une apparence normale. Cependant, j’ai depuis appris que c’est une idée fausse répandue parmi les personnes ayant subi une lésion cérébrale.

La vérité est que les effets d’un traumatisme crânien peuvent persister. Et l’insomnie est l’un des problèmes les plus graves.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...

Quelles maladies un chien peut il transmettre à l’homme ?

Nos amis à quatre pattes peuvent nous apporter beaucoup de joie et d'affection, mais il est important de...