Passer sous le bistouri avec la SEP

Date:

Partager sur

Il y a quelques années, j’ai subi une opération de remplacement de hanche à cause des dommages causés par les corticostéroïdes nécessaires pour traiter ma sclérose en plaques (SEP). Suite à cette opération, j’ai reçu de nombreuses instructions de suivi, dont une est de prendre des antibiotiques prophylactiques en cas de soins dentaires afin d’éviter toute infection de l’os autour de la prothèse de hanche.

Cependant, il y a un aspect dont on ne m’avait jamais parlé auparavant : l’impact de l’anesthésie pendant la chirurgie sur ma SEP. Une étude récente publiée dans le journal « Sclérose en plaques et troubles associés » propose des recommandations pour la prise en charge des patients atteints de SEP nécessitant une anesthésie.

L’étude aborde plusieurs aspects à prendre en compte, de l’évaluation préopératoire à l’utilisation de médicaments contre la SEP pendant l’anesthésie, en passant par les techniques et les médicaments utilisés. Même la grossesse et l’accouchement sont abordés en relation avec la SEP et l’anesthésie.

Les chercheurs ont formulé plusieurs recommandations destinées aux professionnels de la santé qui s’occupent des patients atteints de SEP. Ils recommandent une évaluation préopératoire approfondie de l’état neurologique du patient, ainsi qu’une explication du risque de rechute après la chirurgie. Ils recommandent également un contact préopératoire entre le neurologue du patient et l’anesthésiste, et soulignent qu’il n’y a pas de contre-indication absolue à l’anesthésie chez les patients atteints de SEP.

En ce qui concerne la grossesse, les chercheurs recommandent une surveillance étroite et estiment que les blocs sous-arachnoïdiens et périduraux sont sans danger. Ils concluent en soulignant l’importance d’une surveillance périopératoire attentive pour prévenir les complications postopératoires telles que les infections et les retards de cicatrisation.

Malgré les risques potentiels, il est rassurant de savoir que la chirurgie peut être pratiquée en toute sécurité chez les patients atteints de SEP, à condition de prendre des précautions adéquates. Il est donc essentiel de discuter de ces recommandations avec son médecin en cas de projet de chirurgie.

En conclusion, il est important de rester informé des différentes implications de la SEP sur notre santé et de prendre les mesures nécessaires pour éviter les complications lors de traitements médicaux tels que la chirurgie. Il est également essentiel de suivre les recommandations des professionnels de la santé pour assurer notre sécurité et notre bien-être.

Je vous souhaite une bonne santé à vous et à votre famille.

Trévis

Note : L’article mentionne également la sortie de mon nouveau livre « Bien vivre avec la sclérose en plaques », disponible en précommande sur Amazon. Vous pouvez également me suivre sur ma page Facebook « La vie avec la SEP » et en savoir plus sur « La vie avec la sclérose en plaques » sur Everyday Health.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bols chantants tibétains : Pourquoi faut il autant du bien ?

Vous cherchez un moyen original de vous détendre, de méditer et de faire vibrer votre âme ? Ne...

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...