La mélatonine est liée à une meilleure fonction cérébrale chez les enfants souffrant de commotions cérébrales

Date:

Partager sur

Aider les enfants à se remettre d’une commotion cérébrale peut être frustrant, notamment pour déterminer quels traitements peuvent améliorer leurs symptômes, surtout lorsque les enfants ont du mal à exprimer ce qui semble différent après une blessure cérébrale. Les problèmes de sommeil sont parmi les symptômes les plus courants de la commotion cérébrale chez les enfants, et ils ont besoin de beaucoup de sommeil pour aider leur cerveau à se rétablir de ces blessures.

Une nouvelle étude d’imagerie cérébrale publiée dans le Journal de neurotraumatisme en septembre 2020 apporte de nouvelles preuves selon lesquelles la mélatonine peut aider à améliorer les fonctions cérébrales liées à la qualité du sommeil chez les enfants ayant subi une commotion cérébrale. Les chercheurs ont étudié les effets de la mélatonine sur 62 enfants âgés de 8 à 18 ans. Quatre à six semaines après la commotion cérébrale des enfants, les chercheurs ont assigné aléatoirement les participants à recevoir un mois de traitement à base de mélatonine à des doses de 3 milligrammes (mg) ou de 10 mg, ou à recevoir un placebo. Des examens d’imagerie par résonance magnétique (IRM) et des évaluations des problèmes de sommeil ont été réalisés au début de l’étude, puis à nouveau après 28 jours de traitement.

Les résultats de l’étude ont montré que par rapport aux enfants recevant un placebo, ceux prenant de la mélatonine avaient un meilleur sommeil et moins de périodes d’éveil nocturne après le traitement. Les IRM ont également révélé que les enfants prenant de la mélatonine présentaient une amélioration plus importante dans les régions du cerveau impliquées dans la régulation du sommeil et de la fonction cognitive, favorisant ainsi la récupération.

La partie spécifique du cerveau sur laquelle les chercheurs se sont concentrés est connue sous le nom de réseau en mode par défaut, qui est actif pendant les périodes de relaxation et de repos. Selon le Dr Kartik Iyer, auteur principal de l’étude, les résultats suggèrent que la mélatonine facilite une certaine compensation des fonctions du réseau en mode par défaut qui peuvent avoir été perdues en raison d’une blessure.

Cependant, il convient de noter que l’étude présente certaines limites, notamment sa petite taille et le fait qu’un tiers des participants n’ont pas participé à l’IRM de suivi après le traitement. De plus, bien que la mélatonine ait été associée à une amélioration du sommeil, elle n’a pas réussi à réduire globalement les symptômes post-commotion cérébrale, qui étaient l’objectif principal de l’étude.

Selon le Dr Anthony Kontos, directeur de recherche du programme de médecine sportive sur les commotions cérébrales à l’Université de Pittsburgh, il est important de noter que la mélatonine n’est pas un traitement en soi contre les commotions cérébrales. Cependant, il recommande régulièrement la mélatonine comme l’une des nombreuses interventions visant à améliorer le sommeil chez les enfants ayant des problèmes de sommeil après une commotion cérébrale.

Il est essentiel de suivre certaines stratégies pour aider les enfants à mieux dormir après une commotion cérébrale. Il est recommandé de suivre un horaire de sommeil régulier, d’avoir une routine nocturne cohérente, de rendre la chambre sombre, d’éviter la caféine, d’éviter les siestes, de coucher les enfants lorsqu’ils sont endormis, de maintenir un horaire de jour régulier, etc.

En conclusion, la mélatonine peut être considérée comme un traitement potentiel pour améliorer le sommeil chez les enfants ayant des problèmes de sommeil après une commotion cérébrale. Cependant, il est important de consulter un spécialiste des commotions cérébrales avant de donner de la mélatonine aux enfants après une lésion cérébrale. Il est également nécessaire de mener des recherches supplémentaires pour déterminer si la mélatonine peut faciliter la récupération chez les enfants qui ne semblent pas avoir de problèmes de sommeil. Enfin, il est important de noter que la mélatonine ne constitue pas un remède à tous les symptômes de la commotion cérébrale, mais qu’elle peut contribuer à améliorer le sommeil chez les enfants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bols chantants tibétains : Pourquoi faut il autant du bien ?

Vous cherchez un moyen original de vous détendre, de méditer et de faire vibrer votre âme ? Ne...

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...