Les stimulateurs de la moelle épinière pour les maux de dos chroniques sont approuvés par la FDA

Date:

Partager sur

Le 16 mai 2023, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé les dispositifs de stimulation de la moelle épinière (SCS) de la société pharmaceutique Abbott pour traiter les maladies chroniques. mal au dos chez les personnes qui n’ont pas subi ou ne sont pas éligibles à une chirurgie du dos, selon un communiqué de presse d’Abbott.

L’approbation a été accordée après qu’une étude de six mois portant sur 200 participants a montré que la stimulation de la moelle épinière apportait un soulagement significatif et une amélioration de la douleur, de la fonction, de la qualité de vie et de la santé mentale.

Les personnes inscrites à l’essai souffraient en moyenne de maux de dos chroniques invalidants depuis près de 13 ans. Les participants n’étaient pas éligibles aux opérations correctives du dos parce qu’ils étaient médicalement fragiles ou qu’ils présentaient de nombreux changements dégénératifs dans la colonne vertébrale, dont aucun n’était suffisamment grave pour être admissible à une chirurgie correctrice, mais qui provoque néanmoins des symptômes importants.

Après six mois, 85 pour cent des personnes implantées avec les dispositifs SCS d’Abbott ont obtenu une réduction significative des maux de dos, contre seulement 7 pour cent bénéficiant d’un traitement médical conservateur. En moyenne, les personnes ayant reçu un traitement SCS ont constaté une réduction de la douleur d’environ 70 pour cent.

« Historiquement, les personnes qui n’ont pas d’options chirurgicales correctives pour traiter leurs maux de dos chroniques sont généralement traitées avec des combinaisons de thérapies : physiothérapie et soins chiropratiques, injections et analgésiques », explique Allen Burton, MD, vice-président divisionnaire et médecin-chef de l’activité de neuromodulation d’Abbott. « Cependant, ces options ne sont pas efficaces pour un sous-ensemble important de personnes qui ne disposaient auparavant d’aucun autre traitement, tout en rendant le parcours thérapeutique compliqué et incertain pour d’autres. Les personnes qui souffrent de maux de dos chroniques – et ne répondent pas aux critères chirurgicaux typiques – ont tendance à renoncer à un traitement futur et finissent par se résigner à vivre avec une douleur chronique débilitante.

Le Fondation américaine contre la douleur estime qu’environ 50 millions d’Américains vivent avec des maux de dos chroniques.

Alors que de nombreuses personnes souffrent de maux de dos chroniques à cause de l’arthrite, sténose vertébrale, ou des problèmes de disque, la cause des maux de dos chroniques peut parfois être difficile à identifier, ce qui rend souvent difficile l’identification d’un plan de traitement clair. Le Dr Burton note que les médecins peuvent recommander des approches plus conservatrices pour gérer les maux de dos chroniques grâce à des exercices, des soins de physiothérapie ou de chiropratique, une gestion pharmaceutique et des injections. Cependant, même une combinaison de ces mesures conservatrices peut ne pas suffire à soulager la douleur chronique chez certaines personnes.

Avancement d’un vieux concept

Si le recours à la stimulation électrique pour soulager la douleur peut paraître moderne, recherche indique que l’idée remonte à la Rome antique, lorsque le médecin Scribonius Largus a découvert que goutte la douleur pourrait être soulagée par le contact avec le poisson torpille (également connu sous le nom de rayon électrique), qui peut étourdir d’autres animaux avec une charge électrique naturelle.

Ce n’est cependant qu’en 1968 que la société Medtronic a introduit le premier stimulateur médullaire disponible dans le commerce.

Les derniers appareils SCS d’Abbott utilisent la technologie de stimulation exclusive BurstDR, la première à utiliser des impulsions d’énergie électrique légère pour imiter les signaux électriques normaux du corps, masquant ceux qui signalent la douleur lorsqu’ils se déplacent vers le cerveau.

Michael Leong, MDspécialiste de la douleur au Stanford Cancer Center en Californie, qui n’a pas participé aux recherches d’Abbott, note que les systèmes d’impulsions sont différents des technologies précédentes de stimulation de la colonne vertébrale, dans le sens où le patient ne ressent pas la stimulation.

« D’autres systèmes antérieurs utilisaient ce qu’on appelle une « stimulation tonique », qui créait un picotement que les patients pouvaient ressentir », explique le Dr Leong. « Avec ces nouvelles formes d’onde, vous ne pouvez pas ressentir la sensation. »

Leong ajoute qu’une réduction significative de la douleur physique grâce à ce type de stimulation peut également aider à réduire les symptômes émotionnels.

« De nombreuses personnes souffrant de douleur chronique développent symptômes de dépression et l’anxiété », dit-il. « Si un appareil peut soulager non seulement la douleur physique mais aussi la douleur émotionnelle qui l’accompagne, c’est un énorme avantage. »

À mesure que la santé mentale et physique s’améliore, la qualité de vie et la productivité s’améliorent également.

Comment l’appareil est implanté

Les personnes intéressées souffrant de maux de dos chroniques peuvent d’abord tester la technologie pendant 7 à 10 jours, et si elle s’avère bénéfique, le dispositif peut ensuite être implanté. Le Dr Burton compare le processus d’implantation à l’obtention d’un stimulateur cardiaque. Il reste avec le patient afin de pouvoir traiter la douleur en continu.

La procédure n’est pas très intrusive, selon Leong.

« Les appareils sont très, très petits », dit-il. « Auparavant, ils avaient la taille d’une rondelle de hockey, mais ils ont maintenant la taille des batteries de nos iPhones. »

L’appareil est souvent positionné juste sous la peau du dos ou des fesses. De fins fils de l’appareil sont placés dans la colonne vertébrale, près des nerfs qui transmettent les signaux de douleur. L’électronique envoie des impulsions électriques continues qui perturbent les signaux de douleur avant qu’ils n’atteignent le cerveau.

Le temps d’implantation typique d’un dispositif SCS prend entre une et deux heures. Ces procédures sont généralement effectuées en ambulatoire ou pendant la nuit.

Limites potentielles de la stimulation de la moelle épinière

Ce dernier sceau d’approbation de la FDA pour Abbott couvre tous les appareils que la société propose actuellement aux États-Unis, y compris son Proclamez Plus implant (avec une batterie qui dure jusqu’à 10 ans) et son rechargeable Système Eterna.

Bien que ces appareils obtiennent rapidement l’approbation fédérale, Mark Queralt, MDle directeur de l’Institut musculo-squelettique et retour et la douleur du cou directeur clinique de la Dell Medical School de l’Université du Texas à Austin, exhorte les consommateurs à être prudents et à considérer toutes les preuves concernant ces stimulateurs.

Les résultats de cette dernière étude menée par Abbott sont limités, dit-il, car ils reflètent les réponses de seulement 200 personnes. Les résultats de 2 000 patients ou plus donneraient une meilleure idée si cette technologie apportait des avantages dans un scénario réel, dit-il.

Queralt s’interroge sur l’intérêt de ce type de thérapie basée sur recherche ce qui suggère que la stimulation de la moelle épinière n’entraîne pas une diminution du niveau de opioïde utilisation, injections douloureuses ou chirurgie de la colonne vertébrale. Il met également en garde contre le prix d’une telle thérapie qui, selon analyse de l’ind

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Mégalérythème épidémique : tout savoir sur cette maladie infantile

Le mégalérythème épidémique, aussi appelé cinquième maladie ou érythème infectieux aigu, est une maladie virale contagieuse fréquente chez...

Quels sont les effets secondaires des médicaments contre l’insomnie ?

Les médicaments contre l'insomnie peuvent être une solution efficace pour améliorer la qualité du sommeil à court terme....

Comment s’endormir plus rapidement : guide complet

L'insomnie est un problème répandu qui affecte des millions de personnes à travers le monde. Elle se caractérise...

Le bien-être issu de la lecture : A ne pas sous-estimer

La lecture est une activité aux multiples bienfaits pour le bien-être. Elle est un véritable coffre à outils...