Qu’est-ce que l’incontinence urinaire ? Symptômes, causes, diagnostic, traitement et prévention

Date:

Partager sur

L’incontinence urinaire est une condition médicale caractérisée par une libération involontaire d’urine. Bien que ce symptôme soit facilement reconnaissable, déterminer le type et la cause de l’incontinence peut être plus difficile et nécessiter différents examens et tests. Les médecins utilisent généralement les éléments suivants pour établir un diagnostic :

Examen de la vessie : Votre médecin peut vous demander de tenir un journal de vos habitudes urinaires, y compris votre consommation de liquide et votre production d’urine sur plusieurs jours. Cela peut inclure des épisodes d’incontinence ou des problèmes d’urgence. Pour mesurer la quantité d’urine évacuée lors d’un épisode d’incontinence, il se peut que l’on vous demande d’utiliser un récipient calibré qui s’adapte sur vos toilettes pour recueillir l’urine.

Analyse d’urine : Un échantillon d’urine peut être vérifié pour détecter des infections, des traces de sang ou d’autres anomalies, telles que la présence de cellules cancéreuses. Une culture d’urine peut être réalisée pour évaluer une éventuelle infection, tandis que la cytologie urinaire permet de rechercher des cellules cancéreuses.

Analyses de sang : Des analyses de sang peuvent être effectuées pour rechercher des produits chimiques et des substances pouvant être liées à des affections provoquant l’incontinence.

Échographie pelvienne : Cette technique d’imagerie utilise un appareil à ultrasons pour créer une image de la vessie ou d’autres parties des voies urinaires, afin de détecter d’éventuels problèmes.

Mesure des résidus post-vides (PVR) : Cette procédure consiste à vider complètement la vessie, puis à mesurer la quantité d’urine qui reste éventuellement dans la vessie. Une grande quantité d’urine résiduelle suggère une incontinence par regorgement.

Test de stress : Dans ce test, le patient est invité à tousser ou à contracter vigoureusement son abdomen, tandis que le médecin vérifie s’il y a une perte d’urine.

Tests urodynamiques : Ces tests mesurent la pression que les muscles de la vessie et le sphincter urinaire peuvent tolérer, à la fois au repos et pendant le remplissage de la vessie.

Cystogramme : Cette série de radiographies de la vessie consiste à injecter un colorant dans la vessie, puis à prendre des radiographies pendant que le patient urine. Cela permet de détecter d’éventuelles anomalies des voies urinaires.

Cystoscopie : Cette procédure utilise un tube mince appelé cystoscope, qui est inséré dans l’urètre après l’administration de certains médicaments sédatifs ou d’une anesthésie. Le médecin peut alors examiner visuellement la muqueuse de la vessie et de l’urètre.

En ce qui concerne le pronostic de l’incontinence urinaire, il est généralement curable et, sinon, contrôlable. Il existe différentes options de traitement qui peuvent aider à gérer et à contrôler les symptômes de l’incontinence urinaire. Il est recommandé de consulter un professionnel de la santé pour obtenir un diagnostic précis et un plan de traitement adapté à votre cas spécifique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...

Quelles maladies un chien peut il transmettre à l’homme ?

Nos amis à quatre pattes peuvent nous apporter beaucoup de joie et d'affection, mais il est important de...