Douleur inflammatoire du dos  :  Journal des symptômes pour un diagnostic précis

Date:

Partager sur

Si vous souffrez de douleurs inflammatoires du dos (PIB), vous n’êtes pas seul. La raideur matinale, la douleur et la diminution de la mobilité de la colonne vertébrale sont des symptômes courants qui peuvent également être associés à d’autres affections, appelées spondyloarthropathies.

Un journal des symptômes peut être un outil précieux pour vous et votre médecin pour différencier la PIB de ces autres affections et identifier le traitement le plus approprié.

Pourquoi tenir un journal des symptômes est-il important ?

  • Différencier la PIB des spondyloarthropathies : Le Dr Mohamad Bittar, rhumatologue, souligne que le traitement et le pronostic de la PIB et des spondyloarthropathies varient considérablement. Un journal des symptômes peut aider votre médecin à déterminer si vos symptômes correspondent à la PIB ou à une autre affection.
  • Suivre l’évolution de la maladie : La PIB peut évoluer vers une spondylarthrite ankylosante (SA) ou une autre spondyloarthropathie. Enregistrer vos symptômes vous permet de suivre l’évolution de votre maladie et de détecter d’éventuelles complications.
  • Identifier les symptômes extra-articulaires : Les spondyloarthropathies peuvent affecter d’autres organes que la colonne vertébrale. Noter des symptômes tels que des éruptions cutanées, des troubles digestifs ou des problèmes oculaires peut aider à un diagnostic plus précis.
  • Évaluer l’efficacité du traitement : Un journal des symptômes permet de suivre l’impact du traitement sur la douleur, la raideur et la fonctionnalité générale.

Que faut-il noter dans votre journal ?

  • Date et heure des symptômes : Notez chaque fois que vous ressentez de la douleur, de la raideur ou d’autres symptômes.
  • Durée et intensité des symptômes : Utilisez une échelle de 0 à 10 pour évaluer la gravité de vos symptômes.
  • Localisation des symptômes : Précisez où vous ressentez la douleur ou la raideur (dos, fesses, etc.).
  • Facteurs aggravants et soulageants : Notez les activités qui déclenchent ou soulagent vos symptômes.
  • Habitudes d’exercice : Décrivez votre routine d’exercice et son impact sur vos symptômes.
  • Autres symptômes : Notez tout autre symptôme que vous ressentez, comme de la fatigue, de la fièvre ou des troubles du sommeil.

💡 Conseils pour tenir un journal des symptômes :

  • Utilisez un format simple et facile à suivre.
  • Soyez précis et complet dans vos descriptions.
  • Notez vos observations régulièrement.
  • Révisez votre journal avec votre médecin ou votre physiothérapeute.

Tenir un journal des symptômes est donc un outil simple et efficace pour mieux comprendre et gérer votre douleur inflammatoire du dos. En collaboration avec votre médecin, vous pouvez utiliser ces informations pour obtenir un diagnostic précis, suivre l’évolution de votre maladie et identifier le traitement le plus adapté à vos besoins.

N’oubliez pas que cet article ne remplace pas un avis médical.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bols chantants tibétains : Pourquoi faut il autant du bien ?

Vous cherchez un moyen original de vous détendre, de méditer et de faire vibrer votre âme ? Ne...

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...