Physiothérapie pour la maladie de Parkinson : qu’est-ce qui aide vraiment ?

Date:

Partager sur

La maladie de Parkinson (MP) est un trouble progressif qui affecte le système nerveux, agissant comme le centre de commande du corps. Classée comme un trouble du mouvement, la MP peut entraîner des tremblements, de la raideur, de la lenteur, des problèmes d’équilibre et de marche. En plus de ces symptômes moteurs, la maladie peut également causer des symptômes non moteurs tels que des troubles cognitifs, de la dépression, de l’anxiété et des problèmes de sommeil.

La MP est une maladie à vie avec des symptômes qui s’aggravent avec le temps. Bien que les médicaments puissent aider à gérer les symptômes les plus courants, l’exercice est le seul traitement qui a été démontré pour améliorer le sommeil, ralentir la progression de la maladie et améliorer la fonction cognitive.

Travailler avec un physiothérapeute est un moyen efficace de commencer un programme d’exercice. Le physiothérapeute peut identifier des exercices qui cibleront les problèmes de marche, d’équilibre, de posture et de douleur associés à la maladie de Parkinson, tout en tenant compte de la mobilité limitée.

L’exercice aérobie, l’entraînement de force, d’équilibre et de flexibilité sont des éléments clés d’un programme d’exercices bien équilibré pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Il est recommandé de répondre aux directives nationales pour l’activité physique, qui recommandent 150 à 300 minutes d’exercice aérobique d’intensité modérée par semaine, ainsi que deux jours d’entraînement musculaire.

Il est essentiel de commencer tôt avec un programme d’exercices pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, même avant l’apparition de problèmes de marche et d’équilibre. Un programme d’exercices adapté aux besoins individuels peut aider à maintenir la mobilité et à améliorer la qualité de vie.

Des programmes comme LSVT Big, qui vise à améliorer les mouvements amples et emphatiques, et des exercices de force et d’équilibre peuvent aider à améliorer la condition physique et la qualité de vie des personnes atteintes de la maladie de Parkinson. La marche, les étirements, les exercices d’équilibre et le Tai Chi sont également recommandés pour réduire les chutes, améliorer l’équilibre et la mobilité.

En conclusion, l’activité physique est un élément essentiel pour aider les personnes atteintes de la maladie de Parkinson à vivre leur meilleure vie. En combinant différents types d’exercices, il est possible de maintenir la mobilité, améliorer la qualité de vie et ralentir la progression de la maladie. Il est important de rester actif, de participer à des activités sociales, de maintenir une alimentation saine et de réduire le temps de sédentarité pour bien vivre avec la maladie de Parkinson.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Sortir de sa zone de confort pour booster sa confiance en soi et son développement personnel

Nous avons tous tendance à rester dans notre zone de confort, ce qui est tout à fait normal....

Vers une alimentation équilibrée : Remplacez les aliments transformés

De nos jours, les aliments transformés envahissent nos rayons et nos assiettes. Pratiques et savoureux, ils semblent être...

Mégalérythème épidémique : tout savoir sur cette maladie infantile

Le mégalérythème épidémique, aussi appelé cinquième maladie ou érythème infectieux aigu, est une maladie virale contagieuse fréquente chez...

Quels sont les effets secondaires des médicaments contre l’insomnie ?

Les médicaments contre l'insomnie peuvent être une solution efficace pour améliorer la qualité du sommeil à court terme....