Symptômes, défis et stratégies d’adaptation

Date:

Partager sur

Si vous souffrez de trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) et que vous êtes en ménopause, la vie peut devenir assez difficile à gérer. Bien que le TDAH soit généralement associé aux enfants, il touche environ 4 % des adultes américains, selon l’Institut national de la santé mentale. Le TDAH affecte la façon dont différentes parties du cerveau travaillent ensemble et gèrent les fonctions exécutives telles que la concentration, le contrôle des impulsions et la régulation émotionnelle.

Cependant, les symptômes du TDAH se manifestent différemment chez les hommes et chez les femmes, ce qui peut affecter le diagnostic. De plus, les changements hormonaux liés à la ménopause peuvent également avoir un impact sur les symptômes du TDAH.

L’une des principales difficultés pour les femmes ménopausées atteintes de TDAH est que beaucoup d’entre elles ne sont même pas conscientes de leur trouble. En effet, les garçons sont souvent diagnostiqués avec le TDAH dans l’enfance, avec un taux de diagnostic de 13 %, contre seulement 6 % chez les filles, selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Cependant, cela ne signifie pas que moins de filles souffrent du TDAH. Les filles ont tendance à présenter des symptômes plus subtils et internalisés, tels que l’inattention et la désorganisation, ce qui peut retarder le diagnostic.

Même les symptômes d’hyperactivité chez les filles peuvent être interprétés différemment. Par exemple, parler excessivement ou avoir du mal à rester concentré peut être considéré comme des traits de personnalité plutôt que des signes d’un trouble.

À l’âge adulte, le ratio hommes/femmes atteints de TDAH diminue. Les raisons exactes de ce phénomène sont encore en cours de recherche. Cependant, de nombreuses femmes dont le TDAH n’a pas été diagnostiqué dans leur enfance continuent de ne pas être diagnostiquées, en partie parce qu’elles ont appris à masquer leurs symptômes.

Les changements hormonaux pendant la ménopause peuvent également aggraver les symptômes du TDAH. La diminution des niveaux d’œstrogène et de progestérone affecte les substances chimiques du cerveau. De nombreuses femmes éprouvent un brouillard cérébral ou une perte de mémoire pendant cette période, ce qui peut être causé par les changements hormonaux et chimiques.

Il est important d’adopter des stratégies pour gérer les symptômes du TDAH pendant la ménopause. Les stratégies comportementales, telles que l’utilisation d’outils de planification et de gestion du temps, peuvent être utiles. La thérapie cognitivo-comportementale peut également être bénéfique pour apprendre des stratégies d’adaptation et améliorer la gestion émotionnelle.

Si nécessaire, des médicaments peuvent être prescrits pour traiter le TDAH. Il existe différents types de médicaments, tels que les stimulants et les nonstimulants, qui peuvent aider à gérer les symptômes.

L’exercice physique régulier peut également être bénéfique pour gérer les symptômes du TDAH et de la ménopause. En plus d’améliorer les symptômes du TDAH, l’exercice a également des avantages pour la santé pendant la ménopause.

Il est également important de traiter d’autres problèmes de santé mentale qui peuvent accompagner le TDAH, tels que la dépression et l’anxiété. Le traitement de ces troubles peut améliorer les symptômes du TDAH.

En conclusion, vivre avec le TDAH pendant la ménopause peut être difficile, mais il existe des stratégies et des traitements qui peuvent aider à gérer les symptômes. Il est important de consulter un professionnel de la santé pour obtenir un diagnostic précis et un plan de traitement adapté à vos besoins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles relatifs

Les bols chantants tibétains : Pourquoi faut il autant du bien ?

Vous cherchez un moyen original de vous détendre, de méditer et de faire vibrer votre âme ? Ne...

Les bienfaits de la musique sur le cerveau

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l'Université Simon Fraser et de Health Research BC au Canada...

Quelles maladies peuvent donner droit à l’invalidité catégorie 1 ?

La reconnaissance d'invalidité catégorie 1 est attribuée aux personnes souffrant d'un handicap les empêchant d'exercer une activité professionnelle....

Maladies transmises par les rats : une menace sérieuse pour la santé

Les rats sont bien plus qu'une simple nuisance. Ces rongeurs représentent un véritable danger sanitaire en raison de...